Télécoms : Résultats mitigés pour Airtel en Afrique de l’Est en 2017

(TIC Mag) – Le groupe indien de télécommunications Airtel a présenté au début du mois d’août 2018 ses résultats financiers pour la région Afrique de l’Est. De manière générale, ces résultats sont peu satisfaisants voir mitigés, ce qui révèle que l’opérateur semble éprouver des difficultés à s’implanter dans la région, même si elle parvient à maintenir ses unités viables grâce à des emprunts.

A titre d’exemple, les bénéfices d’Airtel Ouganda ont augmenté en 2017 de près de 30%, à 62,12 millions de dollars, contre 44,9 millions de dollars en 2016. Dans le même temps, l’unité tanzanienne a enregistré une perte de 48,06 millions de dollars en 2017, contre 56,4 millions de dollars l’année précédente. Aussi, les activités tanzaniennes et kényanes du groupe Airtel enregistrent des pertes cumulées de 1,07 milliard dollars.

Airtel Kenya

On apprend du rapport annuel du groupe que la filiale kenyane d’Airtel a enregistré une perte de 59,5 millions de dollars au décembre 2017, contre 79,4 millions de dollars l’année précédente. Le chiffre d’affaires d’Airtel Kenya est passé de 169,2 millions de dollars en 2016 à 167,59 millions de dollars. Aussi, la filiale s’est encore plus endetté avec des prêts d’actionnaires ayant atteint 401,2 millions de dollars, contre 376 millions de dollars. Les emprunts bancaires ont presque doublé, passant de 17 millions de dollars en 2016 à 32 millions de dollars en décembre 2017. Techniquement, l’unité kenyane est techniquement insolvable.

«À la fin de l’année dernière, Airtel Kenya avait accumulé des pertes totalisant 652 millions de dollars, contre 590 millions de dollars. Les opérations de la société continuent à dépendre fortement de ses sociétés mères directes et indirectes pour le financement. Cela pourrait entraîner l’incapacité de la société à réaliser ses actifs et à s’acquitter de ses obligations dans le cours normal de ses activités», précise le rapport annuel.

Comparé aux autres concurrents locaux, Airtel Kenya se situe bien en dessous des performances du leader du marché Safaricom qui a enregistré un chiffre d’affaires total de 2,33 milliards de dollars et un bénéfice après impôts de 553 millions de dollars pour mars 2018, grâce à M-Pesa et aux revenus du data.

Airtel Tanzanie

Les résultats d’Airtel Tanzanie ne sont pas meilleurs que ceux du Kenya. En dépit de sa position de deuxième sur ce marché et son entrée annoncé en bourse, Airtel Tanzanie est également techniquement insolvable. Le passif de la société, qui s’élevait à 635,38 millions de dollars, est largement au-dessus de ses 233,96 millions de dollars d’actifs. Les revenues d’Airtel Tanzanie ont chuté à 214,49 millions de dollars en 2017, contre 228,02 millions de dollars en 2016. La compagnie de chercherait à collecter 11,02 millions de dollars, via une introduction en bourse. Ce qui est toutefois bien inférieur aux 291 millions de dollars que son concurrent Vodacom a réussi à lever. Le chiffre d’affaires de l’unité de Dar es Salaam a chuté à 82,9 millions de dollars en 2017, contre 102,6 millions de dollars en 2016.

« À la fin de 2017, les pertes accumulées par Airtel Tanzania s’élevaient à 423,18 millions de dollars, contre 357,16 millions de dollars. Les activités de la société continuent de dépendre fortement du financement de ses sociétés mères directes et indirectes. À l’avenir, la direction espère obtenir des fonds de tiers, atteindre le nombre d’abonnés et les objectifs de revenus», précise le rapport qui souligne que Airtel Tanzanie avait obtenu un engagement de son principal actionnaire pour une injection financière.

Des résultats mitigés, mais qui ne semblent pas entamer la détermination de l’opérateur : «En Afrique, il y a un certain nombre de pays où nous n’étions pas un leader ou un proche numéro deux et nous avons décidé de corriger cela. Ces pays incluent le Ghana et le Rwanda, où nous avons réalisé la fusion. Des discussions sont en cours concernant d’autres pays », explique le directeur général d’Airtel Africa, Raghunath Mandava.

Ecrit par TIC Mag

L’article Télécoms : Résultats mitigés pour Airtel en Afrique de l’Est en 2017 est apparu en premier sur TIC Mag.



from TIC Mag https://ift.tt/2LKPM2p
via IFTTT
Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés