Ouganda : Au lieu de couper l’Internet, Yoweri Museveni impose une taxe d’accès aux réseaux sociaux

(TIC Mag) – Depuis le 1er juillet 2018, les internautes ougandais qui souhaitent se connecter aux réseaux sociaux sont soumis au paiement d’une taxe quotidienne de 200 shilling, soit environ 30 F.Cfa par jour, 930 F.Cfa par mois et 11 000 F.Cfa par an. La nouvelle taxe gouvernementale concerne plus de 50 réseaux sociaux dont Facebook, Twitter, Instagram ou encore WhatsApp.

En Ouganda, le président Yoweri Museveni, qui s’est lui-même chargé d’annoncer l’entrée en vigueur de la nouvelle taxe, a toujours regardé avec beaucoup de suspicions les réseaux sociaux qu’il considère comme étant des plateformes sur lesquelles ses concitoyens échangent « commérages et mensonges ». Ce qui dans une certaine mesure, pourrait expliquer l’entrée en vigueur d’une telle mesure, appelée localement « taxe sur le commérage ».

Si à priori, le montant de la taxe peut sembler dérisoire, on apprend de la Web Foundation qu’elle représente tout de même 10% du coût de la connexion pour les bas revenus, dans un contexte où en Ouganda, l’achat de 1Gb de data représente 40% du salaire moyen pour les plus modestes. Et pour s’assurer une collecte efficace, le gouvernement a chargé les compagnies de téléphonie mobiles de prélever cette taxe. Ceci, notamment en raison du fait qu’en Ouganda comme partout sur le continent, la majorité des internautes ont accès à Internet via leurs téléphones portables.

Ecrit par TIC Mag

L’article Ouganda : Au lieu de couper l’Internet, Yoweri Museveni impose une taxe d’accès aux réseaux sociaux est apparu en premier sur TIC Mag.



from TIC Mag https://ift.tt/2uiVf9N
via IFTTT
Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés