Egypte: le Parlement examine un nouveau texte de loi pour réguler les réseaux sociaux

Au regard de leurs conséquences sur la sécurité nationale et  la vie des citoyens, les réseaux sociaux sont actuellement au cœur d’une nouvelle tentative de régulation par le gouvernement égyptien. Le Parlement examine actuellement à cet effet, un nouveau projet de loi qui renferme six articles.

Si le projet de loi est finalement adopté, les Egyptiens continueront à accéder aux réseaux sociaux mais sous des conditions strictes. Tout d’abord, les fournisseurs de services Internet devront s’engager à mettre en place des réseaux sociaux en Égypte, en coordination avec l’Autorité nationale de régulation des télécommunications (ANRT).

Un comité sera formé au sein de l’ANRT pour superviser, examiner et surveiller les fournisseurs de services Internet en Egypte. Il faudra s’enregistrer sous sa véritable identité auprès de l’ANRT pour obtenir l’autorisation d’ouvrir un compte sur les réseaux sociaux. L’autorisation ne sera accordée qu’après vérification des informations personnelles, notamment le nom complet, du numéro d’identification et de l’adresse e-mail,  demandées à tous ceux qui voudront ouvrir un compte.

En cas d’utilisation des réseaux sociaux sans avoir respecté ces conditions au préalable, le propriétaire d’un compte Facebook, Twitter ou autre, sera puni d’au moins un an de prison et d’une amende d’au moins 50 000 livres égyptiennes (2 800 dollars US). La même sanction s’appliquera également aux détenteurs de faux comptes et à tous ceux qui piratent un autre compte.

TIC Mag avec Agence ECOFIN

L’article Egypte: le Parlement examine un nouveau texte de loi pour réguler les réseaux sociaux est apparu en premier sur TIC Mag.



from TIC Mag https://ift.tt/2MbaRUX
via IFTTT
Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés