mardi 3 avril 2018

Nigéria : Le gouvernement fédéral lance une enquête fédérale contre Cambridge Analytica

(TIC Mag) – Après les Etats-Unis en Amérique, l’Angleterre en Europe, et le Ghana en Afrique, le Nigéria est également touché par la vague crée par le scandale Cambridge Analytica, du nom de cette société britannique spécialisée dans l’analyse des données et de conseils politique, et qui est suspectée de s’impliqué dans le processus électoral américain pour influencer l’issue du scrutin présidentiel de 2016. En effet, le gouvernement Fédéral a indiqué le 2 avril 2018 avoir ouvert une enquête sur les activités de cette entreprise dans le pays.

A l’origine de cette enquête, des soupçons selon lesquels Cambridge Analytica aurait manipulé les élections de 2007 et 2015 pour le compte du Parti Démocratique populaire, le parti de l’ancien président Goodluck Jonathan, qui est aujourd’hui passé dans l’opposition après la victoire en 2015 du président Buhari, et qui est également sous le coup d’une autre enquête pour détournement de fond lors de sa période au pouvoir.

Dans la foulée de l’annonce de cette enquête, le gouvernement nigérian annonce la création d’un Comité interne qui aura pour mission de définir si les actions posées par le cabinet Cambridge Analytica ont été de nature à porter atteinte aux « droits des autres partis et de leurs candidats ». Pour ce faire, le Comité devra examiner les opérations menées par Cambridge Analytica pour le compte du Parti démocratique populaire (PDP).

Si ce scandale est arrivé jusqu’au Nigéria, c’est parce que les autorités pensent que les données personnelles du président Buhari, alors candidat à la présidentielle ont té piratées par Cambridge Analytica, qui aurait fait appel à des hackers Israéliens. Si jamais cette hypothèse venait à se confirmer, Abudja promet que l’affaire sera portée au niveau du pénal.

Ecrit par TIC Mag

L’article Nigéria : Le gouvernement fédéral lance une enquête fédérale contre Cambridge Analytica est apparu en premier sur TIC Mag.



from TIC Mag https://ift.tt/2q8bpRF
via IFTTT

Réactions :

0 commentaires: