Ce jeune homme vit de ses blogs de tourisme : voici sa stratégie


De plus en plus de blogueurs créent un blog de voyage ou de tourisme mais peu réussissent à vivre de leur blog.
La raison est que beaucoup de différents moyens de monétisation existent mais certains sont plus efficaces que d'autres.
Parmi les plus classiques, mais qui selon moi ne fonctionnent pas le mieux, il y a notamment les liens sponsorisés ou encore la publicité.

J’ai en réalité essayé ces moyens lorsque j'ai ouvert mes blogs Bonjour Lisbonne, Bonjour porto et Bonjour Barcelone, et j'ai pu tester différences techniques pour voir ce qui fonctionne le mieux.
Je vais partager dans cet article les 3 meilleurs moyens de monétisation avec un blog de tourisme.



1 – Travailler sans intermédiaire      

Le premier moyen efficace est de travailler sans intermédiaire. Il est possible de toucher des commissions via des sites de réservation par exemple passer par GetYourGuide pour proposer aux internautes un service de transport privé à Lisbonne.
Mais ce site est en réalité une entreprise tierce. Cela signifie que les clients qui
viennent de ma part ne me rapporteront qu'une petite commission, puisque les gains sont partagés entre l’entreprise de transport, l’intermédiaire et moi.

Ce que j'ai décidé de faire est établir un partenariat avec une entreprise de transport portugaise pour arrêter les intermédiaires et ainsi toucher une commission bien plus importante.

Et les résultats ont été à la hauteur de mes espérances puisque je touche une commission 3 fois supérieure à celle que je gagnais lorsque je travaillais avec GetYourGuide.

Cela demande de mettre en place un formulaire de réservation sur son site et de répondre aux voyageurs qui entrent en contact par mail pour réserver un transport privé entre l'aéroport et leurs hôtels. Mais si vous acceptez de gérer ces réservations, vous gagnerez beaucoup plus !

Dans le domaine de la restauration, au lieu de passer par des commissions touchées grâce à Tripadvisor, j’ai mis en place des partenariats avec des restaurants à Lisbonne et aux alentours, afin de conseiller ces adresses sur mon site et ramener ainsi des clients aux restaurants partenaires.
Et ces derniers en échange me reversent une commission, comme c’est le cas d’un restaurant à Belém qui me donne 15% de l’addition finale pour chaque client qui vient de la part de Bonjour Lisbonne.
Pour m’assurer que les voyageurs n’oublient pas de mentionner le nom de mon blog à leur arrivée, j’ai négocié des avantages pour les touristes venant de ma part. Cela peut être un apéritif, un verre de vin ou un dessert offert selon les restaurants. Et de cette manière, tout le monde est gagnant !


2 – Fournir ses propres prestations

Pour augmenter davantage ses commissions, le meilleur moyen est de proposer ses propres services. Dans le cadre du tourisme, le service le plus classique est la visite guidée.
C'est précisément ce que je propose sur mes sites de tourisme et les marges sont très intéressantes.
Le grand avantage est que je décide du prix, du salaire du guide ainsi que la manière dont se déroulent les visites guidées. En d'autres mots, je contrôle absolument tout et je n'ai aucune commission à reverser (si ce n'est bien sûr le salaire du salarié, en l’occurrence le guide touristique).

À noter que cela demande des capacités de management puisqu'il faut savoir gérer ses salariés sur place.

La difficulté à laquelle j'ai dû faire face est que le volume de recherche sur les visites guidées sur Google n’est pas très important. J'ai donc décidé de proposer et mentionner les visites sur plusieurs pages de mon blog, par exemple sur Bonjour Porto, non seulement sur la page dédiée aux visites mais aussi sur d'autres pages dont celle consacrée aux activités « que faire à Porto ».

Et cette stratégie fut payante puisque cette page me rapporte près de 3 fois plus de visites guidées que la page entièrement consacrée aux visites.
Je recommande également les visites guidées dans ma newsletter et dans les emails automatiques que j'envoie aux contacts que j'ai gardés suite à l'inscription à la newsletter (avec laquelle je stocke tous les mails dans une base de données).




3 – Affiliation sur les billets d’entrée d’un monument spécifique

Enfin, la troisième technique que j'ai utilisée est de créer une page consacrée à un monument très connu d'une ville, par exemple la Sagrada Familia à Barcelone et de placer un lien d'affiliation sur les billets d'entrée en haut de la page.
Et cela fonctionne très bien et se différencie de la majorité des blogs de tourisme qui placent des liens d'affiliation sur les billets d'entrée de plusieurs monuments, sur une page qui liste tous les monuments connus d'une ville et non un spécifique comme je fais dans mon cas.
Cela me permet de récupérer toutes les recherches sur Google liées à la Sagrada Familia.

Pour que cette stratégie fonctionne, il faut que le volume de recherche pour votre monument spécifique soit suffisamment important. C'est le cas de la Sagrada Familia puisqu'il y a entre 60 000 et 70 000 recherches mensuelles, vu sur SEMrush notamment.
Et plus il y a de recherches, plus vous aurez le trafic sur votre page (à condition de faire du SEO au préalable, ce que j'ai fait) et plus vous aurez de clics sur votre lien d'affiliation qui vous rapportera automatiquement des commissions.

Ce sont selon moi les trois moyens de monétisation les plus efficaces pour vivre avec un blog de tourisme, qui se différencient des moyens les plus classiques utilisés par beaucoup de blogs mais qui rapportent beaucoup moins selon moi.

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés