vendredi 27 avril 2018

Cameroun : Un numéro vert pour dénoncer les actes de corruption

(TIC Mag) – Au Cameroun, la lutte contre la corruption passera forcément par les Technologies de l’information et de la communication. En effet, la Commission nationale anti-corruption (Conac) a annoncé le lancement d’une ligne verte répondant au 1517. Il s’agit d’une ligne complètement gratuite qui permettra aux usagers de dénoncer les faits de corruptions qui se déroulent dans leur environnement. Ceci, en toute confidentialité. Dans le même temps, elle permettra à la Conac de recueillir ces plaintes, et au besoin, de diligenter une enquête contre les mis en causes.

Pour la Conac, l’objectif est de rendre plus diligente la lutte contre la corruption dans le pays au moyen de la dénonciation.  « Dans le combat contre la corruption, nous devons donner la possibilité de dénoncer systématiquement tout acte de corruption, au lieu de le subir en silence ou en observateur passif », explique le Rév. Dieudonné Massi Gams (photo), le président de la Conac.

Il précise par ailleurs que la ligne verte qui est ainsi ouverte ne devrait recevoir que les plaintes avérées, et ne saurait être un moyen pour certains de régler leurs comptes personnels. Auquel cas, ce nouvel outil ne sera que très peu efficace : « Il ne s’agit point d’un centre d’appels destiné à régler des comptes aux ennemis, encore moins réservé aux appels fantaisistes ». Et le Rév. Dieudonné Massi Gams d’ajouter : le faux témoignage tout comme la dénonciation calomnieuse, constituent des infractions punies par le Code pénal camerounais.

Ecrit par TIC Mag

L’article Cameroun : Un numéro vert pour dénoncer les actes de corruption est apparu en premier sur TIC Mag.



from TIC Mag https://ift.tt/2r1j3OY
via IFTTT

Réactions :

0 commentaires: