jeudi 15 mars 2018

Après Apple, Samsung veut sécuriser ses approvisionnements en cobalt depuis la RDC

(TIC Mag) – Après le géant américain Apple, c’est au tour du sud-coréen Samsung de travailler à sécuriser ses approvisionnements en cobalt depuis l’Afrique, et particulièrement en République démocratique du Congo. In s’agit d’un outil indispensable dans la fabrication des batteries de smartphones, également utilisé dans la fabrication des batteries automobiles. D’après l’agence Bloomfield qui révèle l’information, Samsung C & T Corporation, la filiale locale du groupe Samsung négocie actuellement un accord pluriannuel pour acheter le minerai auprès de la Société minière du Katanga (Somika), principalement celui produit dans sa mine de Kisanfu.

Pour l’instant, on apprend de Bloomfield que le président de Somika, Chetan Chug a confirmé les discussions avec Samsung C & T Corporation, sans toutefois apporté plus de détails, vu que les négociations seraient encore en cours. Il faudrait certainement en déduire que Samsung, qui a acheté du cuivre à la Somika au cours de ces quatre dernières années, souhaite sécuriser son approvisionnement dans ce minerai, alors que les prix du cobalt ont plus que triplé depuis début 2016, atteignant désormais 82 000 dollars américains la tonne.

Ce choix aura le double avantage pour Samsung de réaliser des économies substantiels en éliminant la sous-traitance, et de lui garantir un approvisionnement permanent et à la source. Comme Apple, Samsung souhaiterait obtenir la possibilité de réaliser des achats pluriannuels de plusieurs milliers de tonnes de cobalt.

Ecrit par TIC Mag

L’article Après Apple, Samsung veut sécuriser ses approvisionnements en cobalt depuis la RDC est apparu en premier sur TIC Mag.



from TIC Mag http://ift.tt/2IsAM8P
via IFTTT

Réactions :

0 commentaires: