Cameroun : 49,5 milliards de F Cfa pour la performance de l’ART en 2018

(TIC Mag) – Au Cameroun, l’Agence de régulation des télécommunications (ART) a tenu son 40e  Conseil d’administration le 26 décembre 2017. D’après un communiqué publié à cet effet, la rencontre a été l’occasion d’examiner en profondeur le Rapport annuel de performance (Rap) au 30 novembre 2017, mais également de définir les grandes lignes qui seront les priorités de l’année 2018.

« Après débats sur ledit document, le Conseil a pris acte du Rap 2017… Après examen, le Conseil a adopté le Projet de performance des administrations* de l’exercice 2018 de l’ART, arrêté en recettes et en dépenses à la somme de Quarante-neuf milliards cinq cent quatre-vingt millions (49 580 000 000) de F Cfa, y compris le reversement des quotes-parts des autres organismes publics bénéficiaires pour un montant de vingt-quatre milliards cinq cent millions (24 500 000 000) de F Cfa », explique le communiqué de l’Art.

La publication de ce communiqué intervient dans un contexte où l’Art joue progressivement et pleinement son rôle de régulateur, en dépit des moyens limités dont elle dispose. Un audit commandé par le ministère des Postes et Télécommunications et dont les résultats avaient été rendus publics au mois d’octobre 2017 avait en effet relever la faiblesse du régulateur, notamment au niveau technique.

L’audit préconisait alors le renforcement des capacités techniques de l’ART en termes de formation et d’équipements, pour lui donner les moyens de mieux contrôler le marché, à travers des audits annuels qui seront suivis de sanctions pour ceux des opérateurs n’ayant pas mis en œuvre les mesures correctives prescrites. Dans la foulée, la ministre Minette Libom Li Likeng s’engageait publiquement à doter l’ART de capacités supplémentaires.

Mais, il faut déjà noter que, sous la houlette du nouveau directeur général de l’ART, Philémon Zo’o Zame (photo), le régulateur s’est positivement fait remarquer en 2017 en sanctionnant les opérateurs télécoms MTN, Orange et Camtel qui observaient des irrégularités dans le processus d’identification des abonnés. Des sanctions, l’ART ne les avaient plus infligées aux opérateurs depuis plusieurs années aux opérateurs télécoms.

A noter, le PPA est un document qui présente la synthèse des informations des programmes. Il sert de base au plaidoyer budgétaire et à l’élaboration de la loi de finances. C’est également un document de performance qui retrace pour chaque programme, ses actions, ses activités et tâches, sa stratégie, son objectif, ses indicateurs et ses cibles. Il permet de substituer à une culture de moyens une culture de résultats à tous les niveaux de la gestion publique.

Ecrit par TIC Mag

L’article Cameroun : 49,5 milliards de F Cfa pour la performance de l’ART en 2018 est apparu en premier sur TIC Mag.



from TIC Mag http://ift.tt/2CPJz1H
via IFTTT
Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés