Tchad: selon l’Arcep, Airtel, Tigo et Salam sont en dessous des objectifs fixés sur la 3G

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) du Tchad, a dévoilé les conclusions de son 11ème audit sur la qualité de réseau et du service offerte aux consommateurs par les opérateurs de téléphonie mobile.

Le 18 décembre 2017, à N’jdamena, le régulateur télécoms a indiqué qu’Airtel, Tigo et Salam sont largement en dessous des obligations contenues dans leur cahier des charges.

Selon le rapport de l’Arcep, aucune des trois sociétés de téléphonie mobile n’a réussi à couvrir un total de 20 villes avec cette technologie comme exigé, après trois années d’exercice. Au contraire, moins de 10 villes du pays sont couvertes.

Pour ce qui est de l’accessibilité́,  de la continuité́  des appels et  des performances radio sur la 2G et la 3G, beaucoup reste encore à améliorer pour satisfaire aux exigences du régulateur télécoms.

En conclusion, Airtel, bien que déclaré meilleur réseau du pays voix et data sur l’ensemble du territoire, se retrouve avec un total de  29 engagements non respectés à corriger. Tigo enregistre également 29 engagements non respectés à corriger. Enfin, Salam devra corriger ses 26 engagements non respectés.

30 jours ont été accordés par l’Arcep aux trois acteurs pour se mettre en règle.

L’audit sur la qualité du réseau et des services télécoms proposée par les opérateurs de téléphonie mobile, l’Arcep l’a mené du 12 septembre au 12 octobre 2017. Elle a été aidée dans cette tâche par le PMI Conseil.

TIC Mag avec Agence Ecofin

L’article Tchad: selon l’Arcep, Airtel, Tigo et Salam sont en dessous des objectifs fixés sur la 3G est apparu en premier sur TIC Mag.



from TIC Mag http://ift.tt/2BopLl9
via IFTTT
Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés