mercredi 22 novembre 2017

Kenya: le terrorisme et les violences électorales ont fait perdre 2,7 millions $ au marché télécoms

Selon l’Autorité des communications du Kenya (CAK), le marché télécoms a perdu 280 millions de shillings (2,7 millions de dollars US) au cours de l’année 2017. D’après les explications de Francis Wangusi, le directeur général de l’organe de régulation, cette perte financière a été causée par les actes de terrorisme enregistrés au cours de l’année et les actes de vandalisme qui ont émaillé les jours ayant suivi les élections présidentielles du 8 août et du 26 octobre 2017.

Durant toute l’année, les tours télécoms des opérateurs ont été attaquées par les terroristes Shebab. Safaricom a ainsi vu plusieurs de ses infrastructures détruites dans les comtés de Mandera, Garissa et Lamu. Des dégâts qui ont eu un impact sur l’accès des consommateurs aux services télécoms et sur les revenus de l’opérateur leader du marché télécoms national. Pour ce qui est des actes de vandalisme, plusieurs ont été enregistrés durant les manifestations organisées par l’opposition en signe de protestation contre la victoire déclarée d’Uhuru Kenyatta. Durant ces moments d’importants rassemblements, de nombreux jeunes s’en sont pris particulièrement aux équipements de Safaricom, accusé par l’opposition d’avoir contribué à la réélection du président sortant.

Les actes de vandalisme se sont poursuivis, même après l’annulation de la première élection. La nouvelle victoire d’Uhuru Kenyatta, à l’élection du 26 octobre, toujours contestée par l’opposition, a encore suscité des attaques contre le matériel de la filiale du groupe Vodafone. Plusieurs amplificateurs et générateurs de l’entreprise ont été endommagés dans le comté de Kisumu.

TIC Mag avec Agence Ecofin

L’article Kenya: le terrorisme et les violences électorales ont fait perdre 2,7 millions $ au marché télécoms est apparu en premier sur TIC Mag.



from TIC Mag http://ift.tt/2zZ995u
via IFTTT

Réactions :

0 commentaires: