lundi 20 novembre 2017

Gabon : Criblé de dettes, l’opérateur Azur encourt une mise en liquidation judiciaire

(TIC Mag) – Au Gabon, la situation semble être de plus en plus intenable pour l’opérateur de téléphonie mobile USAN, qui opère sous la marque Azur. Au lendemain de la démission surprise le 8 novembre 2017 de l’Administrateur directeur général Vane Kringer en pleine grève des employés, on apprend du journal Africtelegraph que les créanciers de l’opérateur refusent désormais catégoriquement de renégocier une nouvelle échéance. Pire, des saisies de compte conservatoires sont actuellement en cours, ce qui ouvre la voie à une mise en liquidation judiciaire.

Par ailleurs, cette situation empêche l’opérateur de réaliser tout nouvel investissement sur ses équipements, alors que la qualité de son service est depuis remise en cause par le Conseil de régulation de l’Arcep qui a désormais les mains libres pour un retrait de sa licence sur le marché gabonais. Ce qui va signer si cela intervient le retrait d’Azur sur le marché gabonais.

Notons que la situation d’Azur a subitement basculé après la perte de confiance qu’a entrainée l’annonce de la démission de Vane Kringer. En seulement huit mois de fonctions, il avait réussi à entamer la stabilisation de la santé de l’opérateur, et surtout à rassurer ses créanciers ainsi que les autorités gabonaises.

Dans une correspondance adressée à la directrice des ressources humaines d’Usan Gabon, Vane Kringer explique que sa décision est consécutive à des intrigues au sein de l’entreprise, notamment l’intervention de Jean Bruno Obambi, l’actionnaire majoritaire dans la gestion de Azur Gabon en instaurant un nouveau mode de gestion, qui ne cadre pas avec «sa vision et ses valeurs».

Ecrit par TIC Mag

L’article Gabon : Criblé de dettes, l’opérateur Azur encourt une mise en liquidation judiciaire est apparu en premier sur TIC Mag.



from TIC Mag http://ift.tt/2zYS0a7
via IFTTT

Réactions :

0 commentaires: