jeudi 16 novembre 2017

Classement des bons et mauvais élèves de l’Afrique centrale en matière de développement des TIC

(TIC Mag) – Sans surprise, le Gabon reste le meilleur pays de l’Afrique centrale en matière de développement des TIC. C’était déjà le cas en 2016. C’est ce qu’indique la neuvième édition du rapport annuel de l’Union internationale des télécommunications (UIT) intitulé « Mesurer la société de l’information 2017 » qui a été publié le 15 novembre 2017.

Considéré comme l’un des référentiels des données et des analyses mondiales les plus fiables et les plus impartiales au monde sur l’état du développement mondial des TIC, ce rapport est utilisé par plusieurs acteurs du secteur des TIC et numérique. Notamment, les gouvernements, les organisations internationales, les banques de développement et les analystes du secteur privé et les investisseurs du monde entier.

Mais aussi très attendu dans ce rapport comme toutes les années, le classement mondial de l’Indice de développement des TIC (ICT Development Index – IDI, en anglais). En 2017, l’Islande est en tête des classements IDI. Il est suivi par deux pays d’Asie et du Pacifique et de six autres pays d’Europe qui ont des marchés des TIC compétitifs et qui ont connu des niveaux élevés d’investissement dans les TIC et l’innovation pendant de nombreuses années.

En Afrique, comme toujours, c’est l’île Maurice qui vient en tête. Avec un score de 5.88. L’île Maurice occupe le 72 rang mondial. Il est suivi en Afrique par les Seychelles, 90e mondial et l’Afrique du Sud, 92e mondial.

En Afrique centrale (zone CEEAC, y compris le Rwanda), c’est le Gabon qui vient en tête en occupant le premier rang. Le pays d’Ali Bongo Ondimba occupe le 6e rang africain et le 114e rang mondial. Avec un score de 4.11. Plus important, l’on note un gain de 10 places pour ce pays, car en 2016, le Gabon était classé 124e mondial. De quoi réjouir les dirigeants de ce pays.

Le Cameroun pour sa part gagne une place au classement africain par rapport à l’année dernière. Sur le plan africain, il occupe la 18e place alors qu’en 2016, il occupait la 19e place africaine. En Afrique centrale, il occupe toujours le deuxième rang derrière le Gabon. Par contre, l’on notera que, comme l’année dernière, le Cameroun dépasse toujours le Rwanda en matière de développement des TIC. Avec un score de 2.38. Voir tableau.

Par contre, si l’on considère la note générale, l’on indiquera que tous les pays de l’Afrique centrale sont encore dans une zone rouge, car l’UIT classe les bons et mauvais élèves, selon une moyenne de 10 points. Le premier pays de la région ayant 4.11. On notera que le Congo Brazza ne figure pas dans ce classement de l’UIT.

En Afrique de l’Ouest, la Côte d’Ivoire vient en tête avec un score de 3.14 et occupe le 131e rang mondial et le 9e rang africain.

Les bons élèves de la CEEAC (y compris Rwanda) en matière de développement des TIC en 2017

 

Economie Rang Afrique centrale 2017 Rang mondial

2017

IDI 2017 Rang Mondial 2016 IDI 2016
Gabon 1er 114 4.11 124 3.12
Cameroun 2e 149 2.38 150 2.14
Sao Tomé & Principe 3e 132 3.09  131 2.91
Rwanda 4e 153 2.18 151 2.10
Angola 5e 160 1.94 156 2.00
Guinée équatoriale 6e 163 1.86 160 1.82
RD Congo 7e 171 1.55 170 1.48
Burundi 8e 172 1.48 172 1.39
Tchad 9e 174 1.27 174 1.06
RCA 10e 175 1.04 176 0.89
Congo Brazza Non classé NC NC NC NC

Source : TIC Mag, avec données de l’UIT.

L’édition 2017 de ce rapport constate par ailleurs que les avancées significatives ont été enregistrées dans les domaines de l’Internet des objets (IoT), de l’analyse des données volumineuses, du cloud computing et de l’intelligence artificielle (AI). Toutes des technologies qui permettront d’innover et de transformer fondamentalement les entreprises, les gouvernements et la société.

Par TIC Mag

L’article Classement des bons et mauvais élèves de l’Afrique centrale en matière de développement des TIC est apparu en premier sur TIC Mag.



from TIC Mag http://ift.tt/2jw4BgV
via IFTTT

Réactions :

0 commentaires: