lundi 9 octobre 2017

Cameroun : Pour Camtel, Orange a donné une information erronée sur l’interruption de son réseau Internet

(TIC Mag) – Au Cameroun, la guerre des communiqués se poursuit entre l’opérateur historique des télécommunications Camtel et la filiale locale du français Orange. Alors que Camtel accuse Orange de n’avoir pas honoré un engagement financier à hauteur de près de 1,7 milliards de F Cfa, ce qui a occasionné la rupture de ses services par ses soins, Orange Cameroun a officiellement évoqué sur ses réseaux sociaux et par SMS envoyés à ses clients «des perturbations dues à des ruptures de service sur la fibre optique».

Faux, répond le directeur marketing et communication de Camtel. Dans un communiqué radio-presse publié le 9 octobre 2017, Benjamin Gérard Assouzo’o (photo) affirme qu’il s’agit d’une «information erronée» dont la diffusion jette un discrédit sur la qualité de service « fiable » qu’offre la Camtel. Il dit d’ailleurs regretter « la récurrence de ce genre d’attitudes de la part de notre partenaire-qui justifie chacun de ses ennuis techniques, ou, pour le cas d’espèce, le défaut de règlement de service dûment commandé et rendus avec efficacité, par des allusions non fondées sur cette infrastructure ». Dans la foulée, Benjamin Gérard Assouzo’o dit appeler au sens de la responsabilité d’Orange, car, « tout subterfuge, et pire, l’ignorance des règles de respect de l’image de marque d’une entreprise tiers ne doit pas devenir monnaie d’échange quand vient le moment d’honorer ses engagements contractuels ».

Aussi, il rappelle que « le dernier incident sur cette infrastructure se situe au mois de juin 2017 lorsqu’il nous a été loisible de vous informer que la rupture de la fibre du consortium Main One en haute mer et de certaines difficultés de fonctionnement du câble sous-marin Sat3. Toute autre difficulté relevée à ce jour n’est que pur fruit de l’imagination de celui qui l’a prétendue. Le réseau de transmission en fibre optique de Camtel est fiable, et incontestablement solide, parce que bâti sur la base des standards internationalement reconnus, et sur lequel les services des plus innovants sans le domaine des TIC sont adossés, à la satisfaction de tous, y compris les ISP et les opérateurs à concession installés dans notre pays ».

Cette nouvelle sortie du directeur marketing et commercial de Camtel illustre la tension assez vive entre les deux partenaires, révélée dans une lettre datée du 27 septembre 2017, et signée du directeur général de Camtel.

Près de 1,7 milliards de Francs Cfa au cœur du problème

Dans cette lettre datée du 27 septembre 2017, les abonnés comprennent mieux les raisons de ce désagrément : une coupure du service par l’opérateur historique Camtel pour cause de factures impayées d’Orange Cameroun.  « Par la correspondance dont la référence (Relance paiement capacités managées, ndlr) est reprise en marge, je vous confirmais le caractère exigible de la somme de FCFA 1 640 711 755, objet de la facture N°145/DG/DC/DO/SSO du 07 août 2017. Y faisant suite, je reviens vers vous n’ayant pas à ce jour votre réponse et vous rappelle à toutes fins de droit que ces capacités ont fait l’objet de votre part d’une demande expresse et écrite N°OR/DTI/DDR/ING/FOY/2311/16 du 23 novembre 2016, et il est alors surprenant que cette facture n’ait pas été payée à ce jour, alors que vous bénéficiez de capacités managées dont les ressources s’appuient sur les boucles déployées par Camtel », écrit David Nkoto Emane qui précise d’ailleurs que Camtel a toujours fourni des efforts pour que le partenariat Camtel-Orange soit sans anicroches. Avec notamment, la fourniture à l’opérateur Orange d’une partie de la bande de fréquences 4G de Camtel à lui attribuée par le régulateur télécoms, l’ART.

Après cette précision, le DG de Camtel adresse un ultimatum à Orange : « …Je vous adresse une ultime et itérative demande de paiement sous huitaine, soit au plus tard, le jeudi 05 octobre 2017, étant attendu que, passé ce délai, Camtel reprendra son entière liberté d’action et ne répondra pas de quelques désagréments qui pourraient en résulter, sans préjudice de recours pertinents aux fins de droit ».

TIC Mag s’est rapproché de Camtel pour vérifier l’authenticité de ce document circulant sur les réseaux sociaux. Ce qui a été confirmé par des cadres de Camtel. « Pour preuve, n’as-tu pas constaté que dès le 06 octobre les services data d’Orange ne fonctionnaient plus ? C’est parce qu’ils n’ont pas payé leur facture et nous avons coupé comme prévu », confie un cadre de l’entreprise.

Après la coupure, des discussions entre les deux parties vont commencer. Et le service sera rétabli dès le lendemain. Le samedi 07 octobre 2017, Orange envoie à nouveau un message pour présenter ses sincères excuses à ses clients impactés et les remercie pour leur patience et leur fidélité. L’opérateur se réjouit que certains de ses services qui avaient fait l ‘objet de « fortes perturbations pour des raisons indépendantes de sa volonté, en l’occurrence l’interruption de plusieurs liaisons de transmission en fibre optique sur l’ensemble du territoire national » soient rétablis.

Le démenti d’Orange Cameroun

Après ces excuses, l’équipe de TIC Mag s’est rapprochée d’Orange Cameroun pour en savoir davantage sur cette facture impayée de Camtel. Et la réponse de notre source proche du dossier est claire : Orange ne doit rien à Camtel. Ses explications : « Orange Cameroun entretient des relations commerciales avec Camtel qu’elle considère comme un partenaire important. Relations qu’elle juge comme étant de qualité, empreintes de confiance mutuelle. Au titre de ces relations, elle remplit ses obligations contractuelles et n ‘a pas à ce jour de facture échue impayée vis avis de ce partenaire. Factures qui seraient relatives soit à un contrat signé, soit à un accord commercial convenu entre les parties, conditions sine qua non de toute facturation. »

D’après notre interlocuteur, en conformité avec les principes cardinaux de son éthique professionnelle, l’opérateur Orange Cameroun a toujours honoré ses engagements vis-à-vis de ses partenaires avec qui il entretient des relations commerciales dans le respect de la réglementation en vigueur en toute matière pertinente, notamment en droit des affaires.

La mise en garde de Camtel

«Camtel a décidé de rétablir les services d’Orange Cameroun sur la bonne foi de l’engagement qu’ils ont pris à régler cette facture mardi (soit demain, 09/10/2017, ndlr). Et si mardi ils n’ont pas réglé cette facture, on va à nouveau couper », explique Benjamin Gérard Assouzo’o.

Cependant, reconnaît la source de TIC Mag à Orange, dans toute relation, y compris commerciale, des différends peuvent surgir et des contestations peuvent exister. Pour elle, ces derniers doivent être traités en bonne intelligence et dans le cadre des dispositions légales et /ou réglementaires existantes dans le pays, dispositions qui doivent s’imposer à tous. « Le Cameroun étant un Etat de droit, personne, en l’occurrence aucune entreprise ne doit se considérer, ou agir comme étant au-dessus de la loi, quels que soient les moyens de pression dont elle peut disposer », indique-t-elle.

Côté Camtel, la position reste la même : Orange doit toujours bel et bien près de 1,7 milliards de francs Cfa à l’opérateur historique. L’on explique également que le rétablissement des services d’Orange est intervenu après un engagement de l’opérateur à payer cette dette très rapidement. « Camtel a décidé de rétablir les services d’Orange Cameroun sur la bonne foi de l’engagement qu’ils ont pris à régler cette facture mardi (soit demain, 09/10/2017, ndlr). Et si mardi ils n’ont pas réglé cette facture, on va à nouveau couper », prévient Benjamin Gérard Assouzo’o, le directeur Marketing et Communication de Camtel. Affaire à suivre donc dès demain.

L’article Cameroun : Pour Camtel, Orange a donné une information erronée sur l’interruption de son réseau Internet est apparu en premier sur TIC Mag.



from TIC Mag http://ift.tt/2g6CT97
via IFTTT

Réactions :

0 commentaires: