mardi 10 octobre 2017

Afrique de l’Ouest : 61% des institutions publiques, des banques et télécoms sont vulnérables à la cybercriminalité

(TIC Mag) – En Afrique de l’Ouest, les institutions gouvernementales, les banques et les entreprises exerçantes dans le secteur des télécommunications affichent une vulnérabilité critique en cas d’une éventuelle cyber-attaque. D’après Mack Coulibaly (photo, au centre), le directeur général de Jighi Inc., spécialisée en télécommunications et solutions de sécurité cité par le journal latribune.fr,  en Afrique de l’Ouest, plus de «61% de toutes les institutions gouvernementales, des télécoms et des banques montrent une vulnérabilité critique aux cyber-attaques et 45% des grandes entreprises ont été victimes de Ransomware ou ont été piratées».

Selon Mack Coulibaly dont l’entreprise a réalisé une étude sur la question, le cyberespace ouest-africain continue d’afficher un degré de vulnérabilité critique en cas cyber attaques. Et dans ce contexte, il estime que la croissance même de l’économie africaine pourrait en pâtir durablement. Comme solution au développement de l’économie numérique en Afrique, il propose à l’Afrique de tout faire pour que «son engagement en termes de cyber-sécurité épouse son engagement à la croissance économique et à l’innovation».

L’article Afrique de l’Ouest : 61% des institutions publiques, des banques et télécoms sont vulnérables à la cybercriminalité est apparu en premier sur TIC Mag.



from TIC Mag http://ift.tt/2yVCeuW
via IFTTT

Réactions :

0 commentaires: