jeudi 21 septembre 2017

Casimir Chatue : “La finance électronique nous donne une véritable chance de rattrapage”

(TIC Mag) – Au Cameroun, le développement des services numériques devrait connaitre un véritable coup d’accélérateur si des efforts plus importants étaient faits dans l’objectif de la mise en œuvre de la monnaie électronique. C’est du moins l’idée de Casimir Berthier Fotso Chatue, le PDG de Gosat, un fournisseur de connexion Internet qui a lancé ses activités dans le pays le 26 juillet 2017 à Douala.

Dans une interview qu’il a accordé à l’Agence de presse africaine (Ana), Casimir Chatue estime que pour la réalisation de l’objectif Cameroun numérique en 2020, l’Etat doit mettre en place une politique de transformation numérique en commençant par implémenter une administration électronique et en incitant la plupart des sociétés d’Etat á lui emboiter le pas dans leur secteur d’activité pour servir la population avec des démarches facilitées par l’outil numérique. Pour ce faire, il propose à l’Etat et aux acteurs privés de mettre un accent particulier sur la monnaie électronique.

« La mise en place de la monnaie électronique ne doit pas être le seul fait des sociétés de télécommunications privées, vue le rôle central qu’elles jouent dans l’économie numérique. Elle ne doit pas être celui de l’Etat non plus, car on sait ce que ça devient dans ce cas. Il faut un véritable partenariat public privé pour fluidifier et rassurer tous les acteurs économiques. Le taux de bancarisation de notre pays est autour de 15%, en avance sur certains pays d’Afrique centrale certes, mais très loin des autres pays d’Afrique du Nord qui caracole en tête avec plus de 70%, par contre la finance électronique nous donne une véritable chance de rattrapage car la bancarisation numérique nous crédite malgré les insuffisances que j’ai mentionné de bon élève », explique le Pdg de Gosat.

Un peu plus loin, il propose des solutions qui pourraient aider rapidement à la mise en service généralisée d’une monnaie électronique au Cameroun : « Je prône au Cameroun la création d’une Société Nationale de Monnaie Électronique pour fluidifier notre route vers l’émergence numérique, accélérer la confiance des usagers, favoriser les eProjects et e-commerce,  intégrer nos administrations centrales et régionales pour accélérer les démarches des citoyens, pour donner le pouvoir financiers aux planteurs et á tout le monde agricole et rural car c’est notre ressource première. Notre expertise à Afrikanet GoSat en Angleterre peut être sollicitée », ajoute-t-il.

Casimir Chatue en profite également pour dresser le bilan de sa présence au Cameroun, depuis le lancement des activités de Gosat il y a bientôt deux mois. « Nous avons un bilan en demi-teinte de ce lancement. Sur le plan technique, nous avons réalisé avec nos partenaires anglais et français une prouesse technologique jamais égalée en Afrique Centrale : fournir avec un satellite de nouvelle génération HTS des débits internet, ce qui est inédit , 20 fois supérieures à ce qu’il y avait avant, quand ça existait,  à des PME/PMI, structures et administrations en zone rurale ou particulier quelque soit l’endroit où ils se trouvaient dans notre zone de couverture… Pour le passage à l’étape commerciale, le même enthousiasme n’a pas été observé de la part des pouvoirs publics qui trainent encore à sortir le cadre règlementaire devant encadrer la diffusion de ce type d’accès à Haut débit démocratisé et y attacher les moyens d’accompagnement nécessaires », explique Casimir Chatue.

L’article Casimir Chatue : “La finance électronique nous donne une véritable chance de rattrapage” est apparu en premier sur TIC Mag.



from TIC Mag http://ift.tt/2wBUkWk
via IFTTT

Réactions :

0 commentaires: