vendredi 25 août 2017

Jay Y., l’héritier de Samsung condamné à cinq ans de prison pour corruption

(TIC Mag) – Le vaste scandale de corruption qui éclabousse depuis plusieurs mois le géant sud-corréen de l’électronique Samsung a connu le 25 aout 2017 un premier dénouement. L’héritier de l’empire Samsung, Jay Y. Lee (49 ans) en détention provisoire depuis le 17 février 2017 a été condamné ce vendredi à cinq ans de prison par un tribunal coréen ans dans l’affaire de trafic d’influence autour de l’ancienne présidente Park Geun-hye, qui a depuis été destituée. Quatre autres cadres dirigeants, également reconnus coupables, ont également été condamnés à des peines allant jusqu’à quatre ans de prison.

De manière précise, il a été reconnu coupable de corruption, abus de bien sociaux, parjure et d’autres chefs en rapport avec des versements ou la promesse de versements de 35 millions de dollars à la confidente de l’ombre de Mme Park, Choi Soon-Sil. Il lui était aussi reproché le transfert non justifié d’actifs à l’étranger et le recel de gains illégaux. Le tribunal a donc jugé que Samsung avait reçu en échange des faveurs politiques, en particulier le soutien du gouvernement (l’appui de la caisse publique des retraites à un projet de fusion de deux filiales de Samsung en 2015) à la passation générationnelle du pouvoir à la suite de la crise cardiaque du père du prévenu en 2014.

Notons tout de même que l’arrestation de Jay Y. Lee n’a pas eu de véritable impact négatif sur les performances du groupe, qui a au contraire réalisé des bénéfices record. Cependant, depuis la survenue de ce scandale, plusieurs groupes de pression ont demandé la réforme des chaebols, les conglomérats familiaux sud-coréens. Dans la foulée, Samsung a démantelé son Bureau des stratégies d’avenir (BSA), petit groupe obscur de vétérans ne répondant qu’à la famille Lee, promettant de donner plus de pouvoir aux conseils d’administration.

L’article Jay Y., l’héritier de Samsung condamné à cinq ans de prison pour corruption est apparu en premier sur TIC Mag.



from TIC Mag http://ift.tt/2xz9NCo
via IFTTT

Réactions :

0 commentaires: