jeudi 8 juin 2017

Financement des startups : Rêvez d’abord, travaillez ensuite !

Ce matin nous allons aborder un sujet simple : le financement. Le saint Graal de l’entrepreneur est d’une certaine façon l’investisseur en « early stage », cette personne qui croit en vous pourtant vous avez peu – ou rien de plus que l’idée – à offrir. En Afrique francophone, le problème est encore plus récurrent.

Ceci dit, afin de trouver des capitaux pour une startup, je pense qu’il y a deux éléments utiles (entre autres). Le premier étant la vision, le second étant les Venture Capital.

Exemple concret, supposons que nous avons l’entrepreneur A et l’entrepreneur B qui souhaitent se lancer dans le commerce de Tampicos (oui, vous découvrirez avec le temps que je suis un grand fan de cette boisson pour une raison que j’ignore 😂).

Selon leur vision la probabilité et le montant global levé auprès d’investisseurs ne sera pas le même.

Un investisseur de type Capital Risque aura tendance à donner 20 dollars à l’entrepreneur A qui souhaite vendre ses Tampicos à l’échelle MONDIALE, plutôt que donner 1 dollar à l’entrepreneur B qui souhaite commercialiser des Tampicos dans sa VILLE uniquement.

Pourquoi miser plus gros et prendre plus de risque de perdre plus ? Même si l’investissement semble plus risqué chez l’entrepreneur A, les gains sont aussi plus élevés, l’impact social est potentiellement plus grand et dans le milieu de l’investissement j’ai remarqué que la perception du risque est radicalement différente de celle dans laquelle on évolue au quotidien.

Les zones inconnues sont perçues non pas comme des « no business land », mais comme des opportunités d’affaires inexplorées, tandis que les échecs courants sont compensés par les bénéfices exponentiels de quelques success stories.

Le second point, les Venture Capital.

Qu’est-ce qu’un Venture Capital? En gros (que les financiers me pardonnent la description volontairement caricaturale de la chose), il s’agit d’organisations avec pour vocation le financement de projets. Leur particularité étant un intérêt pour les projets à haut risque avec des bénéfices exponentiels à la clé. Les « VC » ont une véritable culture du financement des startups. Ceci dit, il faut bien comprendre que les VC n’interviennent pas tous au même moment de la vie d’une startup.
Certains investissent au stade de l’idée, d’autres en phase de croissance/maturation (la série A) ainsi de suite. Par ailleurs les investissements de VC sont en quelque sorte « localisés » dans certaines zones du monde, secteurs d’activités etc.

Autrement dit, un VC peut décider de n’investir que sur des startups basées à New York par exemple. Enfin, les VC ont des « tickets » minimum. En d’autres termes, il s’agit du montant ou de la tranche d’investissement que le VC est prêt à parier en moyenne sur un projet.

Par exemple, un VC dira qu’il investit entre 100 000 et 1 million de $. Au-delà de ce montant, les projets ne rentrent pas dans son portefeuille. Certains ont des centaines de millions de dollars à disposition, tandis que les plus gros ont des milliards à parier. Seule règle: la performance. Rien de plus, rien de moins.

Le problème que nous avons en Afrique avec nos startups vient de la fâcheuse tendance à viser « trop bas » en terme d’investissement. Par conséquent, les montants visés par les startups locales sont tout simplement en deçà du minimum que la plupart des gros fonds d’investissement seraient prêts à injecter.

Nous devons apprendre à penser MONDE et cesser de cloisonner la vision des marchés ou de l’entrepreneuriat au seul continent Africain. Le monde est trop vaste pour limiter la vision de votre entreprise à un seul continent. Pensez plus grand, osez ! Je suis convaincu que cette génération a quelque chose de grand à offrir au monde.

N’hésitez pas à laisser vos idées en commentaire et n’oubliez jamais, le monde appartient à ceux qui rêvent trop ;).

Rêvez d’abord, travaillez ensuite !

PS: Quelques VC connus : Serena Capital, Partech etc.

Par William Elong, CEO de Will&Brothers

L’article Financement des startups : Rêvez d’abord, travaillez ensuite ! est apparu en premier sur TIC Mag.



from TIC Mag http://ift.tt/2qYvLfc
via IFTTT

Réactions :

0 commentaires: