lundi 8 mai 2017

Congo Brazza : Pour Léon Juste Ibombo, l’introduction des TIC dans les services postaux rend le secteur fructueux, d’où l’importance du respect de la loi

(TIC Mag) – Au Congo, le ministre des Postes et Télécommunications, Léon Juste Ibombo, durcit le ton à l’encontre des opérateurs postaux qui exercent en marge de la réglementation. Particulièrement visés, les opérateurs privés. Au cours d’une rencontre avec les opérateurs privés du secteur postal le 4 mai 2017 à Brazzaville, le ministre a donné 30 jours à tous les opérateurs postaux de faire parvenir à son département ministériel leur situation réelle et exhaustive au regard la réglementation.

« Il m’est revenu que certaines sociétés opérant dans le secteur des Postes ne se conforment pas aux lois et règlements en vigueur, ni ne respectent le cahier de charges à l’égard duquel ils se sont engagés en intégrant le domaine.(…) Par conséquent, je vous enjoins à faire parvenir à mon cabinet, sous trentaine, la situation réelle et exhaustive de chacune de vos entités », affirme Léon Juste Ibombo, qui fait ainsi une allusion aux dispositions prévues à l’article 3 du décret numéro 2015-245 du 4 février 2015. Un article qui précise que tous les opérateurs de réseaux et de services postaux exerçant sur le territoire Congolais sont assujettis au paiement des droits, taxes, redevances et contributions prévus par les textes en vigueur.

Aussi, rappelle le ministre, l’article 3 du décret numéro 2015-245 du 4 février 2015 dispose que les réseaux et services postaux comprennent trois catégories : la première catégorie composée des réseaux et services postaux à vocation nationale et internationale ; la seconde catégorie constituée des réseaux et services postaux à vocation nationale et qui comporte deux sous-catégories à savoir la sous-catégorie réseaux et services postaux urbains et la sous-catégorie réseaux et services postaux interurbains et enfin la troisième catégorie qui comprend les réseaux et services postaux à vocation internationale.

Par ailleurs, précise Léon Juste Ibombo, l’article 4 indique que l’installation et l’exploitation des réseaux et services postaux de ces différentes catégories font l’objet de la délivrance, selon le cas, d’une concession, par décret en Conseil des ministres et d’une autorisation, par acte de l’agence de régulation.

Pour le ministre Léon Juste Ibombo, l’objectif voulu par son département ministériel, qui assure le contrôle des activités postales à travers son organe technique qu’est l’Agence de régulation des postes et communications électroniques (ARPCE), est de procéder à un assainissement de ce secteur déjà rentable, car il évoque un accroissement du trafic et des revenus des opérateurs en fin d’année 2016.

« Notre législation a donc créé les conditions favorables à la dynamique du marché que nous connaissons actuellement. L’innovation, notamment par l’introduction des TIC dans les services postaux, les efforts que vous consentez dans l’offre de produits et services à la clientèle, démontrent à quel point la marge de progression est importante et le secteur fructueux », rappelle le ministre aux opérateurs postaux.

A terme, le gouvernement veut s’assurer que toutes les installations réseaux et des services postaux au Congo respectent la réglementation, ce qui contribuera à la réussite de la diversification de l’économie congolaise.

Ecrit par TIC Mag

L’article Congo Brazza : Pour Léon Juste Ibombo, l’introduction des TIC dans les services postaux rend le secteur fructueux, d’où l’importance du respect de la loi est apparu en premier sur TIC Mag.



from TIC Mag http://ift.tt/2pcrxnm
via IFTTT

Réactions :

0 commentaires: