jeudi 4 mai 2017

Cameroun : Une plateforme pour dénoncer les abus liés au droit foncier

(TIC Mag) – Le Centre pour l’environnement et le développement (Ced) a récemment lancé une plateforme digitale baptisée atlas.bd-obster.org pour lutter contre les abus et les injustices qui sont monnaie courante dans le secteur du foncier. Selon Samuel Nguiffo (photo), le secrétaire général du Ced, intérrogé par le journal Camer.be, le lancement de cette plateforme est parti du constat selon lequel « seulement 0,1% des terres au Cameroun sont contrôlées par les communautés, et plus de 98% par l’Etat. Il y a donc un gros effort à faire à ce niveau. Et lorsque les autochtones se plaignent de leurs droits bafoués en se révoltant, les pouvoirs publics, appellent rapidement gendarmes et policiers ». Ce qui engendre beaucoup de conflits entre L’Etat et/ou les investisseurs et les communautés.

L’objectif du projet est donc d’inciter à garantir les droits, ainsi que la sécurité, aux personnes possédant les terres par le seul fait coutumier. Sur la plateforme, les populations victimes d’abus de leurs droits fonciers coutumiers, pourront en toute liberté les signaler et les dénoncer.

Pour le Ced, il s’agit de permettre au gouvernement qui n’est pas toujours informé de régler plus facilement les crises liées aux droits fonciers coutumiers, et dans le meilleur des cas, les reconnaitre via une mesure législative initiée au parlement.

L’article Cameroun : Une plateforme pour dénoncer les abus liés au droit foncier est apparu en premier sur TIC Mag.



from TIC Mag http://ift.tt/2pdK6U8
via IFTTT

Réactions :

0 commentaires: