jeudi 23 mars 2017

L’impression 3D se sert de bactéries pour produire de précieux matériaux

Des chercheurs néerlandais ont recomposé le graphène, matériau du XXIe siècle, grâce à l’impression 3D de bactéries. Une première promesse pour combler de futurs manques en ressources et matière premières.

Le graphène est le matériau qui fait rêver nombre d’entrepreneurs en raison de ses qualités. Résistance, finesse, flexibilité, transparence et conductivité font partie de la longue liste de ses qualités. Le secteur de l’électronique est friand de ce « supermatériau » puisque le graphène compose smartphones, ordinateurs, et autres tablettes qui nous entourent.

impression 3D
Prospective

lire la suite



from L'Atelier : Accelerating Innovation http://ift.tt/2nrizke
via IFTTT

Réactions :