Et du brouillard naquit l’eau potable…

Au Maroc, un filet « Cloud Fisher » parvient à transformer le brouillard en eau. Un moyen d’augmenter les ressources en eau des pays en développement et des régions arides.

L’eau est plus que jamais cet “or bleu” dans un monde qui fera face à un « déficit hydrique de 40% »  à horizon 2030 selon les Nations Unies. En 2015, 748 millions de personnes restaient encore privées d’accès à l’eau potable.

Cloud Fisher
Prospective

lire la suite



from L'Atelier : Accelerating Innovation http://ift.tt/2m8GzI4
via IFTTT
Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés