mercredi 30 novembre 2016

La reconnaissance comportementale révolutionne la biométrie

Fini la reconnaissance faciale et digitale, la reconnaissance comportementale promet plus de sécurité et de facilité.

Dans les grandes entreprises, beaucoup de systèmes de protection biométrique se basent sur la reconnaissance digitale ou faciale. Deux systèmes loin d’être sans failles. Il y a quelques années, Jan Krisller, un hacker allemand a pu démontrer ô combien il était facile de dupliquer l’iris d’Angela Merkel grâce à des photographies en haute définition. Même procédé pour copier des empreintes digitales. Bonne nouvelle, la reconnaissance comportementale fait son chemin.

Reconnaissance comportementale
Fintech

lire la suite



from L'Atelier : Accelerating Innovation http://ift.tt/2gGkePM
via IFTTT

Réactions :