dimanche 24 avril 2016

TECHMOUSSO : 1er Atelier de concertation de la société civile et des acteurs des données en Côte d’Ivoire

La Côte d’Ivoire a été admise comme pays éligible au Programme Compact en décembre 2015 par le Conseil d’Administration du Millennium Challenge Corporation  (MCC) des Etats­ Unis. Dans le cadre du partenariat du MCC avec la Côte d'Ivoire, un concours de données Genre (Techmousso) aura donc lieu de Mai à Juillet 2016, organisé par le MCC, l'initiative Data2X de la Fondation des Nations Unies (UNF) et la Fondation World Wide Web. Pour permettre l’élaboration et la mise en œuvre efficace de ce concours, une concertation des organisations œuvrant dans le domaine du genre avec les acteurs et autorités de données est organisée. 

Les participants à l'atelier de concertation sur les problématiques de collecte de données genre - Techmousso


Abidjan, le 22 avril -  Auditorium de la Maison de l’Entreprise (CGECI) - Près de 70 organisations de la Société Civile et acteurs des données en Côte d’Ivoire ont pris part  au 1er atelier de concertation du projet Techmousso portant sur les problématiques de collecte de données sur le genre. Cette rencontre inédite a enregistré la présence : 
  • M. Dako Dano, sous-directeur des Etudes et de la Documentation MPFFPE et représentant de Mme la ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et Protection de l’Enfant
  • M Ibrahima BA,  le Directeur de l’INS (Institut National de Statistiques)
  • M. Koné Mamadou, Secrétaire Général du  CAIDP (Commission d’Accès à l’Information d’intérêt Public et aux Documents Publics) 
  • M. Alexis Tchiakpe, Administrateur Général Chaire UNESCO – Eau, Femme et Pouvoir de décisions
  • Mme Justine Memel, Présidente du jury et Magistrat au Parquet Général d’Abidjan
  • L’imam KONE, PCA de la POECI (Plateforme des Organisations de la Société Civile pour l’Observation des Elections en Côte d’Ivoire)
  • Mme Nnenna Nwakanma, Directrice de la Fondation World Wide Web (WWF)


Le projet TechMousso est une compétition de données de genre organisée par la MCC (Millennium Challenge Corporation), l'initiative Data2X de la Fondation des Nations Unies (UNF) et la Fondation World Wide Web (WWWF)
M. Dako Dano en tant que représentant de Mme La Ministre de la Femme, de la Famille et de la Protection de L’Enfant, a ouvert les débats tout en ré-affirmant le soutien de son ministère dans l’aboutissement des concertations entre les OSC et dans la tenue effective du concours Techmousso.
Dans sa présentation, M. Ibrahima BA, DG de l’INS, n’a pas manqué de souligner que «  La thématique du concours est importante pour le pays car elle prend en compte les données du genre ». Il a continué son propos en soulignant que le développement ne pouvait se faire sans des statistiques claires.  A sa suite, le Secrétaire Général du CAIDP a confirmé son engagement à rendre accessible aux citoyens ivoiriens, toutes les données publiques et notamment celles issues des données sur le genre en Côte d’Ivoire.
Après cette plénière, les représentants des organisations de la société civile et les acteurs des données ont continué la réflexion au sein des différents ateliers.

A propos de Techmousso
La compétition manifeste l'engagement du MCC à l’initiative Data2X et vise à favoriser des solutions innovantes aux défis de données sur le genre en Côte d'Ivoire. Data2X, dirigé par la UNF, avec le soutien de la Fondation William et Flora Hewlett et la Fondation Bill & Melinda Gates, travaille avec les états, les organisations internationales, la société civile, les chercheurs et le secteur privé pour améliorer la disponibilité et l'utilisation des données globales sur le genre. Data2X vise à augmenter  la compréhension des décideurs de la nécessité de disposer de données sur le genre et à établir des collaborations et approches pour combler les lacunes dans l'information sur la vie des femmes et des filles.   Le concours de données sur le genre ­ TECHMOUSSO ­ est proposé pour connecter les concurrents issus des communautés des technologies avec les organisations de la société civile qui travaillent avec les femmes et les filles. Les organisations de la société civile vont identifier les questions clés dans les données entre les sexes, et les concurrents vont produire des applications, des visualisations, des algorithmes, ou des ensembles de données pour tenter de résoudre ces problèmes.   Le concours vise à informer le pacte MCC pour le développement en Côte d'Ivoire à travers des partenariats et des données sur la situation des femmes et des filles.  
La compétition se déroulera à travers 3 événements majeurs à Abidjan. Des prix d’une valeur de 10.000$ à 3.000$ seront décernés aux trois meilleures innovations.


Réactions :