lundi 11 avril 2016

Les objets connectés de santé n'ont toujours pas de cadre juridique spécifique

Notion d’éthique, anonymisation… L’usage des objets connectés nécessite encore qu’un travail soit effectué du point de vue réglementaire afin de protéger l’utilisateur et le patient.

L’arrivée massive sur le marché d’objets connectés pour collecter les données de bien-être et de santé est en train de transformer la façon d’appréhender le suivi médical et le traitement de certaines pathologies. Qu’en est-il de l’encadrement juridique de ceux-ci en France ?

Jean-Baptiste Chanial
e-Health

lire la suite



from L'Atelier : Accelerating Innovation http://ift.tt/1qCUkh4
via IFTTT

Réactions :