jeudi 21 avril 2016

Les enjeux de la maturité numérique pour la Côte d’Ivoire

Crédit-photo: venturesafrica.com

Dans un monde en perpétuelle évolution, les nations doivent constamment faire face à de  nouveaux défis. A l’ère présente, le numérique constitue un défi majeur de l’humanité. Les nombreuses innovations technologiques auxquelles le monde est confronté poussent les pays qui n’ont pas encore pris les bonnes dispositions à accélérer le rythme, au risque d’accroitre les disparités technologiques avec le reste de la planète.

Conscient de cela, les autorités africaines ne cessent de multiplier les actions dans le sens du développement numérique du continent. C’est dans ce cadre que se tiendra les 21 et  22 avril à Abidjan, l’Africa IT & Telecom Forum autour
du thème : « Afrique : Cap sur la maturité numérique ».

Everjobs.ci a trouvé opportun de lever le voile sur les enjeux de la maturité numérique pour notre pays.

La maturité numérique : qu’implique-t-elle ?

La maturité désigne l’état d’une chose qui a atteint son plein développement. Ramené au digital, elle fait appel à la capacité des organisations à opérer des mutations du point de vue technologique en incluant les nouvelles solutions à leur mode de fonctionnement traditionnel dans l’optique d’être plus performantes.

Comme le dit l’adage « les infrastructures précèdent le développement », pour aspirer à une maturité digitale, il faut disposer d’équipements adaptés, capables de soutenir cette évolution. En Côte d’Ivoire, l’Agence Nationale du Service Universel des Télécommunications/TIC (ANSUT) est l’organe gouvernemental chargé de garantir la couverture numérique (infrastructures, services et équipements TIC) du territoire. Pour assurer sa mission, l’ANSUT a lancé plusieurs programmes dont  celui du Réseau National Haut débit (RNHD), aujourd’hui à sa 3ème phase et qui vise à déployer d’ici la fin 2017, 7000 km de fibres optiques.

Le secteur privé à travers les opérateurs de téléphonie mobile joue également un rôle essentiel dans l’émergence de l’environnement numérique ivoirien. Pour permettre aux abonnés de profiter d’une connexion à la pointe de la technologie, les leaders du marché à l’instar d’Orange et de MTN se sont dotés de la connexion 4G.

Par ailleurs la maturité numérique va de pair avec la maturité des usages. Cela inclut que les populations doivent disposer de compétences pour pouvoir s’approprier pleinement ces nouveaux outils qui sont mis à leur disposition. A ce niveau, l’ANSUT a lancé le projet de Cybercentres communautaires qui à terme permettra de créer 5000 centres à travers le pays. La vocation de ces centres est d’enseigner aux populations la maîtrise des équipements. L’association Babylab, pour aller dans le même sens, organise des formations avec les enfants de quartiers défavorisés pour les initier à l’informatique.

L’impact de la maturité numérique sur l’économie

Aujourd’hui, il est incontestable que le numérique a considérablement changer les habitudes de la société. L’impact de la révolution numérique se fait ressentir sur le développement économique et social de notre pays. Dans le domaine de l’emploi, ces changements s’observent tant dans le mode de recrutement avec l’éclosion des plateformes de recrutement qui proposent des outils en ligne permettant aux entreprises de faire le tri et la sélection de profils en quelques clics, que dans l’évolution des métiers intégrant l’utilisation de logiciels. Pour ce qui est de l’éducation, on assiste à un nouveau mode de formation. On parle désormais d’e-éducation avec les MOOC (Massive Open Online Courses) qui sont des plateformes en ligne permettant d’apprendre grâce à des ressources pédagogiques gratuites.

Le numérique touche également les modes de consommation, si bien qu’on est passé à la dématérialisation des produits. Cela a été rendu possible grâce à la mise en place de plateformes de e-commerce telles que jumia, kaymu, vendito, qui mettent en relations vendeurs et acheteurs à travers les équipements numériques.

Réactions :