jeudi 21 avril 2016

Crowdfunding pour financer le savon contre le paludisme et sauver 100.000 vies d'ici la fin 2018

Primée par l'Université de Berkeley en 2013, l'invention d'un jeune ingénieur africain a désormais besoin de fonds pour entrer dans sa phase opérationnelle. Du 12 avril au 21 mai, Faso Soap fait appel à la générosité de tous sur le site de Ulule pour accélérer la création de son savon anti-moustique et protéger ainsi au quotidien contre le paludisme les plus vulnérables en Afrique.
 

Gérard Niyondiko, ingénieur et fondateur de Faso Soap
 
Tous philanthropes pour développer une idée que tous les experts s'accordent à trouver très prometteuse ! La start up sociale Faso Soap, basée au Burkina Faso, propose au grand public de l'aider à financer la réalisation d'une nouvelle arme contre le paludisme : un savon anti-moustique efficace au moins six heures après utilisation. Les premiers travaux de recherche avaient été primés au niveau mondial en 2013 par la Global Social Venture Competition de l'Université de Berkeley (Etats-Unis).
 
Il s'agit aujourd'hui d'accélérer les recherches et de finaliser le savon le plus efficace contre les moustiques porteurs dupaludisme. « Avec les sommes collectées
sur le site Ulule, explique Gérard Niyondiko, ingénieur et fondateur de Faso Soap, nous pourrons réaliser les travaux de recherche sur les prototypes de savon déjà développés par l'équipe. Les 30.000 euros affichés permettraient de financer des tests d'efficacité des savons en laboratoire. Avec 60.000 euros, nous pourrions valider l'impact de l'utilisation du savon en conditions réelles. 100.000 euros nous permettraient de créer notre propre laboratoire et de préparer la mise en production ».
 
Cette collecte en ligne se déroulera sur le site Ulule du 12  avril au 21 mai. Elle marque aussi le début de la campagne « 100.000 vies ». Cette campagne, initiée et pilotée par Faso Soap, se donne pour objectif de sauver 100.000 personnes du paludisme d'ici fin 2018, en mettant ce savon répulsif dans les mains des plus vulnérables en Afrique. Faso Soap travaille à proposer une nouvelle méthode de prévention contre le paludisme, intégrée dans le quotidien des populations. Il y a urgence : le paludisme tue un enfant toutes les deux minutes.
 
A propos de Faso Soap
Faso Soap est un projet lancé en 2013 au Burkina Faso par Gérard Niyondiko. Son objectif est de lutter contre le paludisme en mettant un savon naturel anti-moustique dans les mains des populations africaines les plus vulnérables. Grâce à un savon efficace au moins 6h, accessible à tous et largement distribué sur tout le continent, Faso Soap aspire à proposer une nouvelle méthode de prévention contre le paludisme, intégrée dans le quotidien des populations. 
 
A propos du paludisme
Le paludisme est une maladie potentiellement mortelle due à des parasites transmis à l'homme par des piqûres de moustiques femelles infectés. Dans le monde, 1,2 milliard de personnes ont un risque élevé (>1 chance sur 1000)  d'être infecté par lepaludisme et de développer la maladie. Le paludisme affecte surtout la vie des personnes en Afrique située entre la frange Sud du désert du Sahara et le 28ème parallèle. 90% des victimes du paludisme sont en effet de jeunes enfants de moins de 5 ans en Afrique, soit un enfant victime du paludisme toutes les 2 minutes. Malgré la distribution massive de moustiquaires imprégnées, 270 millions de personnes n'avaient encore aucune protection en 2014 contre les moustiques. (Source: Rapport sur le Paludismedans le monde - OMS - Décembre 2015)

 
Pour plus d'informations sur le projet : www.faso-soap.info
Pour accéder à la collecte en ligne : http://fr.ulule.com/100000vies/ 

Réactions :