lundi 11 avril 2016

Challenge Startupper Total Côte d'Ivoire: les résultats sont connus



Bonne nouvelle ! Après 675 dossiers déposés et 10 finalistes, on a enfin pu connaître - ce mercredi 6 avril 2016 - les trois gagnants du Challenge Startupper de l'année par Total Côte d'Ivoire.

Il s'agit en l’occurrence de:
- Stéphanie Quoioh, 30 ans. Autodidacte des TIC et passionnée d’innovation, elle est porteuse du projet Archimed. Il s'agit d'une solution d'archivage de dossiers médicaux. Quand on sait que nos hôpitaux et cliniques vivent encore à l'ère de l'archivage papier et ne sont pas capables d'avoir un bon CRM...Cette
solution tombe à point nommé. Selon la promotrice, l'objectif d'Archimed est de se positionner comme la 1ère solution d'archivage numérique de données médicales en Côte d'Ivoire et plus tard de conquérir d'autres marchés africains. L'atteinte de cet objectif passe par la mise en place d'une architecture informatique comportant une flotte de tablettes spécialisées reliées à une base nationale de données médicales accessible aux autorités sanitaires et aux professionnels de la santé.
Elle a gagné la 3eme place du concours.
- Jean Raymond Yeboue,28 ans.Informaticien de métier. Il a fondé un cabinet spécialisé dans la recherche de solutions technologiques dans les secteurs de l’éducation, l'agriculture, la santé. Il est porteur projet E-Souklou. Il s'agit d'une solution numérique d'apprentissage et de soutien scolaire. Cela passe par l'utilisation d'un visualiseur et d'une plateforme SMS associée, qui permettront le renforcement des capacités et l'interactivité pendant et en dehors des cours. La force du projet E-Souklou réside dans l'usage "utile" du téléphone pour les apprenants. il a remporté la 2eme place
- Caroline Hien, 24 ans. Il y a 4 ans, elle ne savait ni lire ni écrire. Après de nombreuses expériences en salon de coiffure, elle décide de s'inscrire en cours du soir. En 2015, elle crée sa marque: Carol's Confitures. Les atouts de Carol's confiture? Utilisation de fruits cultivés sans pesticides, l'absence de colorants alimentaires ou conservateur, l'installation des lieux de production à côté des plantations de fruits, l'adaptation de la production en fonction de la saison, le recyclage des déchets végétaux et l'utilisation des eaux pluviales. Avec toutes ces valeurs distinctives et son parcours de femme ayant voulu s’émanciper de l’illettrisme, Caroline a su impressionner le jury (et moi également)
Elle a décroché la 1ère place avec brio !

Lors de la conférence d'après-cérémonie, j'ai senti au cours des réponses que ces jeunes primés avaient une vision claire de l'avenir de leur projet. La source de financement reçue pour chacun, sera un élément déterminant. Par exemple, Caroline Hien envisage " obtenir les papiers qui lui manquait et recruter des personnes". Elle a déjà 8 employés à son actif. Marie Paule Quoioh, elle, souhaite " booster son entreprise et finaliser son prototype ". Enfin, Jean Raymond Yeboue a prévu de " finaliser ses papiers, fin mai et rendre la plate-forme disponible aux élèves pendant les examens "

M. Philippe Cabu, DG de Total Côte d'Ivoire n'a pas manqué de rajouter que " le projet Challenge Startupper est sans contrepartie. Nous voulons motiver les jeunes à créer des emplois ". Je n'oublie pas de mentionner le travail de sélection et de suivi de la Présidente du Jury, Mme Illa Donwahi; Directrice de la Fondation Donwahi et M. René Yédieti, DG de la Librairie de France.

Notez que le Challenge Startupper se tiendra chaque deux ans.

Réactions :