mercredi 30 décembre 2015

Réseaux sociaux : les données du voisin valent moins

Selon une étude de l’université de Penn State aux Etats-Unis, les utilisateurs de réseaux sociaux se soucieraient bien moins de livrer des informations privées sur leur liste d’amis que de divulguer les leurs.

Quel internaute n’a jamais utilisé une application externe à Facebook qui demande d’accéder à sa date de naissance, à ses photographies et même aux informations personnelles de ses amis ? Les développeurs qui créent des applications tierces à lancer à partir des plateformes de réseaux sociaux demandent régulièrement l’accès à des données privées pas toujours nécessaires.

Réseaux sociaux : les données du voisin valent moins
Digital Working

lire la suite



from L'Atelier : Accelerating Business http://ift.tt/1ksilUl
via IFTTT

Réactions :