vendredi 20 novembre 2015

[Côte d'Ivoire] Taux record d'offres d'emplois dans le secteur de la Construction

crédit-photo: info-afrique.com
Dans l’optique de participer activement au décloisonnement du marché de l’emploi, la plateforme panafricaine everjobs met à la disposition des internautes un rapport mensuel sur les tendances du marché de l’emploi en Côte d’Ivoire, depuis juin 2015. Ce rapport s’appuie sur les données recueillies sur le site internet de la plateforme qui se classe aujourd’hui au 16eme rang des sites ivoiriens les plus visités (Source: alexa.com 10.11.15).
Pour le mois d’octobre, le secteur des TICs demeure en tête des secteurs enregistrant les taux les plus élevés de demande, suivi par les secteurs des BTP et de la banque.
En revanche, on note un accroissement de la demande pour le secteur des Organisations
Non Gouvernementales (ONG). A ce secteur s’ajoute celui de la distribution qui a également suscité de l’intérêt pour les demandeurs d’emploi.
Du côté de l’offre, on retrouve également les TICs dans le classement des secteurs pourvoyeurs d’emploi. En plus de l’évolution technologique continue, les efforts conjugués des acteurs du secteur des TICs et des autorités jouent un rôle important dans la consolidation de cette position.

Aussi, au vu des nombreux ouvrages en cours de réalisation auxquels s’ajoutent les nouveaux chantiers engagés, le BTP demeure toujours parmi les secteurs qui offrent beaucoup d’opportunités d’emploi.
On assiste à un boom dans le secteur bancaire avec la construction de nouvelles agences tant dans les villes à forte activité économique que dans les villes reculées. En effet les banques dans le souci de conquérir de nouveaux marchés et de fournir des services rapides et de qualité à leur clientèle, optent pour une politique de proximité.
L’ouverture prochaine d’enseignes internationales et l’installation de nouvelles multinationales justifient le nombre important d’offres enregistré dans le secteur de la distribution.
En outre, pour le mois d’octobre, nous avons constaté un accroissement de l’offre dans le secteur de la sécurité. Le contexte électoral permet d’expliquer cette évolution car les entreprises en guise d’anticipation ont opté pour un renforcement de la sécurité de leurs locaux.
La répartition par genre est pratiquement identique à celle observée dans la population. La proportion des hommes qui postulent est plus élevée que celle des femmes.
La tendance demeure la même au niveau de la répartition géographique des opportunités trouvées en ligne. La ville d’Abidjan, cœur de l’économie ivoirienne, concentre la quasi-totalité des offres et de la demande. Ensuite viennent les villes de Yamoussoukro et de San-Pedro.

Réactions :