mardi 23 juin 2015

Près de 640 millions africains posséderont un portable d'ici 2020

 

crédit-photo: africanmc.org

Selon la fédération professionnelle des télécoms GSMA, près de 80% des 800 millions d'habitants de l'Afrique de l'ouest, soit 640 millions, pourraient avoir accès à des téléphones portables d'ici 2020, le double du taux de pénétration actuel.
Cependant cet objectif ne pourra être atteint que si des aides publiques sont fournies pour que la couverture puisse atteindre les zones les plus réculées, affirme la GSMA, association qui représente les principaux opérateurs de téléphonie mobile dans le monde.
En effet, selon  Mortimer Hope, directeur de GSMA pour la zone Afrique, "la progression des services mobiles "plus gourmandes en bande passante que les simples communications vocales, dépend notamment de l'attribution par les autorités de bandes de fréquences suffisamment larges." Les services mobiles en sont encore à leurs stades embryonnaires
mais nous aimerions qu'ils soient encore plus performants. les infrastructures supplémentaires nécessaires ne sont pas si important qu'on pourrait le penser", a-il déclaré en marge du forum économique mondial sur l' Afrique qui se tenait au Cap, Afrique du Sud. "Une diminution des taxes sur les smartphones afin de les rendre plus abordables constitue un autre élément nécessaire à un déploiement optimal de l'internet mobile. A l'heure actuelle, environ 15% des africains ont la possibilité d'accéder à Internet par l'intermédiaire de leur téléphone portable." a-t-il affirmé. Toujours selon lui, bien que conscients du potentiel économique que représente la téléphonie mobile, les gouvernements africains sont souvent lents à mettre en place le cadre réglementaire nécessaire à son expansion. Même si de nombreux gouvernements ont développé des programmes pour l'internet mobile mais "le problème est que très souvent ces plans restent dans les tiroirs et ne sont pas mis en œuvre" a conclu Mortimer Hope.

Réactions :