lundi 8 juin 2015

[Innovation] Une brigade numérique s'engage pour les prochaines élections en Côte d'Ivoire


Les membres d'Akendewa et du NDI

L’Ong Akendewa et le CITI-2 (Côte d’Ivoire Transition Initiative) ont mercredi dernier signé une convention pour accompagner l’organisation des prochaines élections en Côte d’Ivoire.
La volonté des autorités Ivoiriennes et les partenaires au développement à organisé des élections transparentes et apaisées a été bien perçu par Akendewa, une Ong de promotion des TIC en Afrique qui d’ailleurs est la plus grande communauté web de Côte d’Ivoire.
En effet afin de participer numériquement aux prochaines élections en Côte d’Ivoire l’organisation s’est engagée jeudi dernier avec la  CITI-2, en COLLABORATION AVEC LE NDI
(National Democratic Institute) et LE FINANCEMENT DE l’USAID (Agence des États-Unis pour le développement international) à mener une brigade numérique pour accompagner le processus électoral pendant la période électorale. Cette brigade numérique qui est une première expérience en Afrique aura pour mission d’informer, sensibiliser les électeurs à travers des messages de paix. Akendewa va mettre en mission son réseau de blogueurs, d’activistes et les utilisateurs des réseaux sociaux afin de relayer l’information juste sur les élections avant pendant et après les votes. La circulation d’informations justes et vérifiées pendant les élections est un facteur important pour éviter les crises post électorales.
L’initiative vise à faire prendre une part active à la communauté Web ivoirienne pour plus de réactivité en faveur de la paix sur les réseaux sociaux ce qui permettra de garantir un climat apaisé pendant les prochaines échéances électorales.
Messieurs Jean-Patick Heouman, président d’Akendewa et M. Mark Lawler représentant la CITI-2 (Côte d’Ivoire Transition Initiative) se sont dit satisfaits de cette signature de convention qui marque le début d’une collaboration entre les deux structures surtout que l’idée d’une brigade numérique reste une première en Côte d’Ivoire et dans toute l’Afrique.
Après le prix Ceps/Unesco Tremplin 2013, Akendewa vient une fois encore de démontrer sa capacité à fédérer les initiatives numériques autour de causes sociales.
Fulbert KOFFI

Réactions :