vendredi 12 juin 2015

Apple Pay annonce son arrivée en Europe

Qu’est ce qu’Apple Pay ?

Initialement développé au Etats-Unis, le service de paiement sans contact d’Apple se fraye un chemin en Europe et arrive au Royaume-Uni cet été. Dès son lancement, Apple Pay fonctionnera avec 70% des cartes de crédit et de débit du pays grâce à un partenariat avec huit banques d’outre-Manche. Apple met en avant son système très sécurisé notamment grâce à la validation des achats par empreinte digitale. L’Apple Watch permettra aussi d’effectuer des paiements.

Le paiement sans contact utilise la technologie baptisée NFC (Near Field Communication), qui a longtemps été négligée par Apple puisqu’elle n’a été introduite sur ses produits qu’à partir de l’iPhone 6. Elle est cependant présente sur les plupart des autres smartphones depuis plusieurs années.

Quels sont les objectifs d’Apple ?

Apple a de grandes ambitions pour son projet Apple Pay.

Par exemple, en début d’année 2015, Apple a annoncé qu’aux Etats-Unis (premier pays où Apple Pay a été implanté), deux paiements NFC sur trois étaient réalisés grâce à l’Apple Pay (chiffres provenant des trois principaux réseaux de cartes bancaires américains).

Tim Cook s’est personnellement rendu en Chine pour promouvoir son produit et tenter de s’implanter dans un pays émergent au grand potentiel. De plus, Apple Pay sera disponible au Canada en fin d’année 2015. Là aussi, des accords sont en train de se créer avec les différentes banques Canadiennes.

Aucune date n’est encore annoncée pour la France.

Apple Pay a du potentiel, mais suscite aussi des craintes

Le fait qu’Apple connaisse tout de ses utilisateurs et de leurs identités (en plus de leurs informations bancaires), pourrait permettre de leur proposer des publicités ciblées en fonction de leur géolocalisation (via iBeacon), de leurs magasins favoris, etc.

La firme américaine a aussi indiqué que dans une future mise à jour (sans indiquer de date précise), les utilisateurs pourront directement enregistrer leurs cartes de fidélités sur l’application Apple Pay. Outre l’aspect pratique, Apple aurait accès à des informations personnelles complémentaires et certains y sont réticents.

En plus des craintes portant sur les données, certains commerçants estiment que la demande des clients n’est pas assez élevée pour s’équiper d’un appareil de paiement NFC. Pour d’autres commerçants, le problème concerne surtout l’impossibilité de récupérer des informations sur les clients.

Bien qu’Apple Pay ne présente visiblement pas de bugs, les risques de piratages sont régulièrement évoqués, en particulier lors du paiement.



via www.vanksen.fr http://ift.tt/1IyDMeb

Réactions :