mercredi 13 mai 2015

Verizon rachète AOL pour développer son offre de publicité sur mobile

L’opérateur américain a acheté AOL pour 4,4 milliards de dollars. Verizon compte ainsi développer son offre de publicité online, en particulier sur les mobiles.

Sur des marchés très concurrentiels, de nombreux acteurs diversifient ou étendent leurs services. Google, par exemple, investit la téléphonie. Verizon (deuxième opérateur américain) parie sur un secteur à haut potentiel : la publicité mobile.

Un rachat tactique

L’institut IHS nous apprend que la publicité vidéo devrait représenter 19 milliards de dollars en 2017 (contre 5 milliards il y a 4 ans).  Plus globalement, le marché de la publicité digitale ne cesse de s’étendre, notamment avec le développement du mobile au Moyen-Orient, en Afrique ou en Asie Pacifique. Ces zones bénéficient des meilleurs taux de pénétration au niveau mondial : plus de 90% pour le Moyen-Orient ou l’Afrique (contre “à peine” 60% pour l’Europe ou les Etats-Unis).

Et cette adoption massive du mobile devrait perdurer, puisqu’une étude eMarketers nous annonce qu’en 2017, 9 internautes sur 10 seront… des mobinautes !

Pourquoi Verizon s’est tourné vers AOL ?

De la fin des années 90 à 2006, AOL était un des opérateurs majeurs du web. Fournisseur d’accès Internet, opérateur en téléphonie, propriétaire du navigateur Netscape… rien ne semblait lui résister. Mais, confrontée à de graves problèmes financiers en 2006, la firme avait dû se séparer d’un quart de son effectif et avait disparu du paysage digital Français.

Une absence médiatique mais une véritable renaissance

Depuis 2011, AOL a concentré ses services sur la messagerie, mais surtout du contenu média et de la publicité.  En quelques années, la firme s’est constituée un petit empire dans le monde des médias digitaux (Huffington Post, TechCrunch, …) et dans la publicité mobile. Pour proposer une offre différenciante, AOL avait racheté Adapt.tv en 2013, une solution qui permet de cibler des annonces sur des sites de vidéo. Un an plus tard, AOL faisait l’acquisition de Gravity, pour 90 millions de dollars. Cette société était spécialisée dans la personnalisation de contenus online (publicitaire ou non).

Cette démarche active de rachat et de diversification a permis à AOL de se constituer une offre publicitaire très intéressante. Des éléments qui permettent de mieux comprendre pourquoi Verizon a fait main basse sur AOL.

 

 



via www.vanksen.fr http://ift.tt/1QJFVHy

Réactions :