jeudi 5 février 2015

Tigo passe le cap des 25 millions d'abonnés en Afrique



Durant l'année écoulée, l'opérateur télécoms Millicom, connu sous la marque Tigo, a enregistré une forte poussée en Afrique subsaharienne où il compte désormais 25,3 millions d'abonnés, soit une hausse de 24 % en un an. La rentabilité du groupe sur le continent, déjà en souffrance l'an dernier, est en recul.


Le groupe télécoms Millicom, coté à la bourse de Stockholm, présent en Afrique et en Amérique Latine, a communiqué le 3 février ses résultats pour 2014. Son chiffre d'affaires atteint 6,39 milliards de dollars, soit une hausse de 14,9 %. Une croissance en partie due à l'acquisition de l'opérateur colombien UNE au mois d'août. Son Ebitda - un indicateur proche de l'excédent brut d'exploitation - atteint 2,093 milliards de dollars, en légère progression de 5 %.


La marge Ebitda de Millicom, une mesure de la rentabilité du groupe, est elle en recul : son taux plafonne cette année à 33,3 % (UNE exclu) contre 36 % un an auparavant. En outre, le résultat d'exploitation du groupe est en baisse de 11,5 % à 924 millions de dollars en 2014. Le bénéfice par action ajusté est en net repli à 1,82 dollars en 2014, contre 3,61 dollars en 2013.


Progression


Millicom peut néanmoins se réjouir du renforcement de sa présence sur le continent, qui rassemble 45 % de ses clients et où il est implanté au Tchad, en RD Congo, au Ghana, au Sénégal, au Rwanda et en Tanzanie - le groupe télécoms a conclu en juillet dernier un accord pour la cession de ses parts (50 %) dans l'opérateur mauricien Emtel au conglomérat local Currimjee Jeewanjee & Co.


Cette année, Millicom a vu le nombre de ses abonnés mobile sur le continent croître de 24,1 % à 25,35 millions en 2014. Le nombre d'utilisateurs de services financiers (Mobile Money) dans la région a progressé de 49,6 % en un an à 6,1 millions d'usagers.


Les revenus de Millicom en Afrique restent stables autour de 1 milliard de dollars, en dépit d'une évolution défavorable des taux de change - en un an, le cédi ghanéen a par exemple perdu 55 % de sa valeur vis-à-vis du dollars, le F CFA 9,5 %. Si le revenu par abonné (ARPU) pour les utilisateurs du mobile sur le continent a baissé de 9 % en monnaie locale, selon les estimations de Millicom, il recule de près d'un quart en dollars, passant de 3,9 à 3,3 dollars (contre plus de 10 dollars en Amérique latine), dans le segment des services mobile, la chute est moindre : de 1,26 à 1,2 dollar par usager.


Optimisme


Le groupe, qui a procédé en 2014 au lancement de 4G au Tchad ainsi qu'au Rwanda et annoncé le démarrage de son nouveau service Tigo Music dans cinq pays africains - se veut néanmoins optimiste pour 2015.


"Nous avons de quoi être fiers de notre année 2014 et abordons 2015 avec confiance. Nous sommes toutefois conscients d'évoluer dans un environnement plus difficile et allons donc mettre davantage l'accent sur une gestion efficace de nos coûts afin de maintenir les marges du groupe et ainsi préserver voire améliorer nos flux de trésorerie", a indiqué Tim Pennington, directeur général par intérim de Millicom. Cette année, le groupe télécoms table sur un chiffre d'affaires compris entre 7,1 et 7,5 milliards de dollars, avec un Ebidta entre 2,2 et 2,35 milliards de dollars.


(Source : Jeune Afrique, 4 février 2015)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1yLiJOH

Réactions :