jeudi 19 février 2015

Le Smart School du Lycée de Plan « Jaxaay » inauguré



Dans le cadre du projet d'éducation numérique initié par le ministère de l'Education, le « Smart school » du lycée du Plan « Jaxaay » a été inauguré mardi dernier.


Le ministre de l'Education nationale, Serigne Mbaye Thiam, a présidé, mardi dernier, au lycée de Plan « Jaxaay », l'inauguration du « Smart school » offert par Samsung electronics. Il s'agit du seizième réalisé par ce partenaire à travers le Sénégal. Cette initiative d'une valeur de 300 millions est en phase avec le projet d'éducation numérique initié par le ministère et au titre duquel le gouvernement du Sénégal s'est lancé dans la production de ressources numériques.


Le Smart school dispose d'un serveur, d'une imprimante et de 26 ordinateurs portables. Ce sont des salles informatiques présentes dans sept régions du Sénégal. M. Thiam a révélé avoir tenu à ce qu'il y ait des salles informatiques en dehors de la capitale et dans des lycées comme celui de « Jaxaay », à Diourbel, Sédhiou, Fatick, Ziguinchor…


Au-delà du numérique dans l'éducation, le ministre a évoqué sa volonté de placer ce partenariat avec Samsung electronics dans un contexte plus large de la contribution attendue du secteur privé pour l'amélioration de la qualité de l'éducation. « Je suis convaincu que le secteur privé peut œuvrer au développement de l'éducation et de la formation en encourageant l'innovation et en soutenant l'entrepreneuriat dans les pays en développement comme le Sénégal », a-t-il déclaré.


Selon Serigne Mbaye Thiam, les Tics peuvent permettre au secteur de l'éducation de faire des progrès énormes dans tous les domaines (accès, qualité, gestion du système). Le ministre a indiqué que ces salles offertes par Samsung ainsi que d'autres investissements effectués sur fonds propres ou en collaboration avec d'autres partenaires aideront à l'atteinte des objectifs fixés. « Au-delà de l'accès équitable et de l'amélioration de la qualité de l'apprentissage, nous sommes conscients du potentiel aussi grandement inexploité des Tics pour le pilotage à temps réel et la gestion plus transparente et plus efficiente des ressources souvent limitées du système éducatif », a-t-il renchéri. A l'en croire, le ministère de l'Education s'est également lancé dans la production de ressources numériques dans le cadre d'un projet ambitieux. A travers ce projet des cours de philosophie, de mathématiques et de sciences physiques, de la seconde à la terminale, préparés par des enseignants chevronnés, ont été filmés et le matériel acquis. « Ces cours serviront de complément et de palliatif au déficit d'enseignants dans ces disciplines et permettront aux enseignants les plus jeunes de s'inspirer du déroulement des cours de leurs aînés. C'est un moyen d'accroître la qualité de l'enseignement », a justifié Serigne Mbaye Thiam. Le directeur général de Samsung electroincs, Chang Wook Lee a estimé qu'avec ces Smart school, les élèves peuvent apprendre de manière ludique, créative et interactive.


Abdou Diop


(Source : Le Soleil, 19 février 2015)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1vk05S1

Réactions :