dimanche 1 février 2015

Lancement à Dakar : ARCHOS s'appuie sur le rapport qualité prix



Le marché des Smartphones s'enrichit d'un nouveau visage. ARCHOS installe ses ailes au Sénégal, en attendant de s'attaquer à la sous-région.


S'il est le premier à avoir lancé des tablettes en France, ARCHOS n'a jamais eu de stratégies spécifiques à l'Afrique. C'est désormais chose faite. La marque débarque en force au Sénégal et veut s'appuyer des pionniers au Sénégal. Selon M. Frederik Balay, Représentant d'ARCHOS, si la marque ne s'est pas installée en Afrique depuis lors, c'est parce qu'elle cherchait d'abord à s'installer solidement avec ses bases en France. « Nous ne sommes pas là avec la prétention de détrôner qui que ce soit, nous voulons amener un plus. Aujourd'hui, tout le monde est attaché au Smartphones, nous voulons en offrir en qualité, mais à des prix accessibles », a-t-il lancé.


Pour pénétrer le marché sénégalais, ARCHOS a noué un partenariat avec CCBM et NETCALL AFRICA. Selon M. Issa Ndiaye, DG de cette dernière, d'après les chiffres de l'ARTP, l'utilisation du téléphone pour la connexion augmente de jour en jour, ce qui passe par des téléphones de qualité et accessible à presque toutes les bourses. « Même si la concurrence est rude, en offrant des téléphones haut de gamme à prix abordable, on peut intéresser les consommateurs. Et puis, ARCHOS est une marque reconnue mondialement et par Google, ce qui n'est pas négligeable », dit-il.


Abondant dans le même sens, estime qu'en s'associant avec ARCHOS, CCBM veut aider les Sénégalais à disposer d'une technologie accessible.


Cependant, cette arrivée d'ARCHOS coïncide avec une période où le marché sénégalais offre une concurrence rude, à côté de la contrefaçon qui tarde à être éradiquée. Et M. Ndiaye en est conscient. Il reconnait que même si la concurrence est ce qu'elle est, ARCHOS y a sa place. « Pour ce qui est de la contrefaçon, c'est vrai, même si les chiffres ont baissé, le constat est que les autorités doivent être impliquées dans le combat. Mais à côté de la contrefaçon, il y a l'importation parallèle, les mêmes marques sont importées, alors qu'elles sont officiellement représentées ici », avertit-il.


Pour se faire une place au Soleil, les promoteurs ne lésinent pas sur les moyens. On annonce une campagne de communication qui va toucher toutes les franges de la population.


Oumar Fédior


(Source : Réussir Business, 30 janvier 2015)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1yYJIVS

Réactions :