mercredi 25 février 2015

La Sonatel réalise un bénéfice consolidé de 218 milliards FCFA



Le groupe Sonatel (Société nationale des télécommunications) du Sénégal qui comprend des filiales au Mali, en Guinée et en Guinée-Bissau, a réalisé un bénéfice net consolidé de 218,215 milliards FCFA (environ 436,430 millions de dollars) en fin d'exercice 2014, a appris mardi APA auprès de cette société basée à Dakar. Par rapport à l'exercice 2013 où il s'établissait à 189,635 milliards FCFA, ce bénéfice progresse de 28,580 milliards FCFA en valeur absolue et 15,07% en valeur relative (1 FCFA équivaut à 0,0020 dollar).


Quant au chiffre d'affaires, il s'établit à 816,019 milliards FCFA contre 738,314 milliards FCFA en 2013, soit une augmentation de 77,705 milliards FCFA.


Dans ce chiffre d'affaires, la part des filiales est d'année en année assez significative, se situant à 50,73% contre 42% en 2013. Le Mali représente la plus grosse part avec 272 milliards, suivi de la Guinée avec 122 milliards. La Guinée Bissau ferme la marche avec seulement 20 milliards. Quant à la part du Sénégal, elle est en régression, passant de 58% en 2013 à 56,25% un an plus tard à 459 milliards FCFA.


L'Ebitda (revenus avants intérêts, impôts et taxes et amortissements) se situe à 428 milliards FCFA contre 378 milliards FCFA un an auparavant (plus 13,22%). Quant au résultat d'exploitation, il se situe à 316 milliards FCFA contre 273,468 milliards FCFA milliards.


La valeur ajoutée d'exploitation est en hausse de 51.884 milliards FCFA (contre 37,876 milliards FCFA précédemment), passant de 451,258 milliards FCFA en 2013 à 503,142 milliards un an plus tard.


Le niveau des investissements de la Sonatel demeure toujours important , se situant à 17% du chiffre d'affaires à 135 milliards FCFA contre 116 milliards FCFA en 2013.


Le groupe Sonatel a un ratio d'endettement (rapport entre le niveau des dettes et les capitaux propres) très faible, se situant à 0,5%.


Les dettes financières de la société se situent à 3 milliards FCFA en 2014 contre 15 milliards en 2013.


(Source : APA, 25 février 2015)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1FX88Yu

Réactions :