vendredi 13 février 2015

Journée de « L'Internet plus sûr » : La protection des jeunes au centre des préoccupations



Dans le cadre de la journée de « L'internet plus sûr » (Safer internet day), le ministère des Postes et des Télécommunications, en collaboration avec Google Sénégal, a tenu une conférence de presse. L'objectif est de préparer cette manifestation, célébrée cette année ce lundi, par l'ensemble de la communauté internationale.


La journée de « L'internet plus sûr » se tiendra ce lundi. L'objectif de cette rencontre est, entre autres, de sensibiliser les jeunes sur les effets néfastes de l'internet. En effet, avec le Net, le monde est devenu un village planétaire, et tout est devenu si proche. C'est dans ce cadre que les opportunités sont de plus en plus infinies et le nombre d'enfants utilisant internet augmentent de jours en jours.


Mais aussi les conséquences néfastes avec la sécurité et la santé des jeunes qui deviennent défaillantes. Au chapitre des méfaits, note Mme Bitilokho Ndiaye, conseillère technique au ministère des Postes et des Télécommunications, on remarque la pornographie, les violences, la dépendance en ligne, le fraude électronique et l'intimidation en ligne. Néanmoins, poursuit-elle, « il existe des outils, dont les parents peuvent se prémunir pour protéger leurs enfants. Mais c'est de notre devoir de transmettre ceux-ci aux responsables de famille, afin de conscientiser leur progéniture ». Ainsi, lors de cette journée, il s'agira d'échanger autour du thème : « Créons ensemble un Internet meilleur ». Ceci, afin de promouvoir une utilisation plus sûre, et plus responsable de ces technologies par les enfants.


De son côté, Tidiane Dème, représentant de Google et partenaire de cette célébration, a dit être dans la même logique que le président de Joxo Africa, Assane Diouf. Dans leur entendement, ils espèrent voir les jeunes Africains faire une utilisation bienveillante de cet outil, afin d'en bénéficier pleinement. Pour la célébration, la journée regroupera les élèves de 13 à 17 ans des lycées et collèges de Dakar. Concernant le programme, il est prévu des ateliers et des comptes rendus de jeunes quant à leur vécu avec cet outil. Au-delà, des pays comme l'Afrique du Sud, le Kenya, le Nigeria, le Ghana et l'Ouganda vont également célébrer cette journée.


Amassaïde Sène


(Source : Le Soleil, 9 février 2015)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1vInFbz

Réactions :