jeudi 12 février 2015

Initiative de l'Union africaine contre Ebola : Sonatel et Tigo dementent la CDP



Les opérateurs de téléphonie mobile Sonatel et Tigo démentent tout envoi de Sms à leurs clients pour collecter des fonds en faveur de l'Union africaine dans sa croisade contre la maladie à virus Ebola. Dans un communiqué conjoint parvenu à notre rédaction hier, mardi 10 février, les deux opérateurs de téléphonie précisent que « ce sont les clients qui souhaitaient faire un don qui ont envoyé eux-mêmes les Sms ».


La Commission de protection des données personnelles (Cdp) a laissé entendre dans son dernier rapport trimestriel relayé dans les médias que des Sms ont été envoyés aux clients de Sonatel et de Tigo pour collecter des fonds en faveur de l'Union Africaine dans sa croisade contre la maladie à virus Ebola. Sonatel et Tigo au Sénégal qui se sont associés avec plusieurs autres opérateurs mobiles en Afrique pour accompagner l'Union africaine (Ua) dans cette initiative précisent dans un communiqué rendu public hier, mardi 10 février qu'il n'en est rien.


« Aucun push sms n'a été fait dans le cadre de la campagne d'information et de sensibilisation des clients. La sensibilisation a été faite à travers les média traditionnels et a visé essentiellement à inviter les clients à faire un don par SMS pour soutenir cette initiative de l'Ua. Ce sont les clients qui ont souhaité faire un don qui envoient eux-mêmes un Sms « Stop Ebola »sur une plateforme dédiée », rapporte le communiqué. Le document rappelle que devant la gravité du fléau Ebola, l'Union Africaine avait contacté les opérateurs en Afrique.


Sonatel et Tigo ont répondu favorablement à cet appel et se sont immédiatement engagés dans la lutte contre cette terrible épidémie.


Selon le communiqué, les Autorités sénégalaises qui ont salué le projet, ont accepté de le porter par le biais du ministère des Postes et Télécommunications et du ministère de la Santé et de l'Action Sociale. C'est d'ailleurs ce dernier qui a abrité, le 16 décembre 2014, le lancement de la campagne.


Les deux opérateurs de téléphonie soutiennent que les fonds collectés sont intégralement versés dans le Fonds de solidarité africain, comme en atteste un courrier de l'Ua du 1er décembre 2014. Pour les opérateurs engagés, souligne le communiqué, il s'agit d'un apport logistique par le biais de la mise à disposition de leur réseau respectif, à l'issue duquel ils renoncent à toute quota part au profit de l'initiative contre Ebola. Ce faisant, il n'y a donc pas de risque de détournement de deniers publics.


Ndeye Aminata Cissé


(Source : sud Quotidien, 11 février 2015)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/17kAQ7D

Réactions :