samedi 7 février 2015

Diamniadio valley la vallée numérique de l'Afrique



Oublions un moment Google, Facebook, Apple et toutes les autres industries de technologie de pointe de la silicon Valley. Une nouvelle cité de technologie est entrain de naître. Et cette fois ci en Afrique plus précisément au Sénégal Il s'agit de la Diamniadio Valley.


Diamniadio valley un projet en plusieurs étapes


Depuis quelques années déjà, le Sénégal a orienté son économie vers le numérique. En 2014, il est classé 12eme par l'indice UIT 2014 pour les pays développés avec les TIC. Sa situation géographique exceptionnelle lui a permis d'accueillir plusieurs projets de fibre optique. On peut dire que l'accès à internet est une réalité au Sénégal bien qu'on n'ait pas encore franchi le dernier kilomètre. De plus le pays de la Teranga regorge de plusieurs écoles universitaires de renom, ce qui attire chaque année un grand nombre d'étudiants d'origines diverses. De plus en plus ces jeunes diplômés sont orientés vers entrepreneuriat et pour ce faire le Sénégal dispose de plusieurs incubateurs tels que le CTIC et Jokkolabs. Grâce à ses structures, plusieurs startups ont vu le jour notamment dans le domaine des technologies de l'information et de la communication. Mais les autorités Sénégalaises voient plus loin. Dans un souci de développement axé sur la technologie, ils ont décidé de transformer la ville de Diamniadio en une cité numérique. La première étape du projet est de faire de Diamniadio le nouveau pôle urbain du Sénégal.



Un projet à coup de milliards


Quand on parle de technologies nouvelles on parle d'argent et de beaucoup d'argent ! Et le Sénégal ne compte pas lésiner pas sur les moyens pour la construction de sa ville numérique. Un partenariat avec la Banque Africaine de développement devrait permettre au gouvernement sénégalais de mobiliser d'ici Avril 2015 la coquette somme de 60 milliards FCFA pour la première phase du projet. L'objectif est, selon le ministre sénégalais des postes et télécommunications Mr Yaya Abdoul Kane, de faire de Diamniadio « une destination privilégiée de l'innovation et de la recherche ». L'ambitieux projet du gouvernement sénégalais fait déjà sensation auprès de certaines grandes entreprises TIC. Ainsi, le groupe Atos présent au Sénégal depuis peu envisage d'installer une plateforme numérique dans la future Diamniadio Valley.


Si le tourisme et la pêche sont des secteurs en grande difficulté, on peut compter sur les TIC pour rehausser l'économie sénégalaise. Plusieurs autres pays d'Afrique de l'Ouest emboitent timidement le pas au Sénégal pour une orientation économique axée sur le numérique. Espérons que les fleurs tiennent la promesse des fruits. La plupart du temps l'annonce de milliards en Afrique fait ressortir le pickpocket en chacun de nous…


(Source : Mondoblog, 6 février 2015)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1zsSMav

Réactions :