vendredi 6 février 2015

[Côte d'Ivoire] Le ministère des Postes et des TIC dresse son bilan de l'année 2014

Ce jeudi 5 février, la presse écrite et les blogueurs ont eu l'occasion d'assister à la Conférence de presse bilan du ministre des Postes et des TIC de Côte d'Ivoire. Pendant près de 2 heures, Koné Bruno nous a entretenu sur les actions de la Côte d'Ivoire en matière de politique de développement des technologies et de valorisation des compétences spécifiques. Il a qualifié l'année 2014 comme celle du virage numérique. Et sur ce point, je ne le contredirais pas.

Il a d'abord fait un état des lieux des points de satisfaction de 2011 à 2013 avec:
- l’introduction des TIC dans le système éducatif ;
- l’introduction sur le marché ivoirien des services de téléphonie mobiles de troisième génération (3G);
- l’élaboration et à  la mise en œuvre de l’Ordonnance fixant le cadre général de fonctionnement du marché et des acteurs du secteur Télécommunications/TIC ;
- l’élaboration et à l’adoption par le Parlement ivoirien de  textes de loi, dont un nouveau code postal, une loi sur la protection des données à caractère personnel, une loi sur le commerce électronique, une loi sur la lutte contre cybercriminalité, etc.   
- le lancement  et le déploiement de  réseaux de télécommunications en fibre optique (backbone national) ;
- le lancement et le développement d’un projet de gouvernance électronique (E Gouv) ;
- l’ouverture de  l’ESATIC, école panafricaine d’excellence du secteur des TIC ;
- l’identification des abonnés aux services de télécommunications (téléphonie et internet),
- l’élaboration et à la mise en œuvre  d’un plan de restructuration du secteur postal et de relance des activités de la société d’état la Poste de CI.

Fort de ses acquis, il a ensuite abordé le florilège de décisions dont l'exécution a convergé clairement vers la mise en place d’un environnement propice au développement d’une véritable économie numérique.

Les grandes lignes à rétenir :
- mise en place d’un nouveau cahier des charges pour les opérateurs de services de télécommunications/Tic,
- définition des conditions de fourniture des prestations de cryptologie,
- fixation des conditions d’établissement et de conservation des preuves numériques et de la signature sous forme électronique,
- Le réseau CDMA destiné à pallier les  déficits  d’accessibilité aux services Télécommunications/TIC des populations, des entreprises et de l’Administration en zone rurale et en zone périurbaine  blanche,  a été effectivement mis en service cette année. Ce réseau dessert à ce jour 1000 localités rurales de notre pays 
- Les conditions de démarrage des travaux d’aménagement de la Zone franche de Grand Bassam ayant été réunies, les travaux correspondants ont été lancés par le Premier Ministre il y a un mois 
- Dans la perspective du développement et de l’optimisation des flux internet, après l’ouverture du premier point d’échanges Internet,  le MPTIC à implémenté au niveau de l’ARTCI, un banc d’essai  qui permettra  la mise en œuvre de l’IPV6, évolution destinée à faire face au faible nombre d’adresses permises par le protocole précédent, l’IP V4. 

De même, au titre de la Gouvernance électronique:
- Le programme de gouvernance électronique de l’Etat s’est poursuivi  en se densifiant.
après la messagerie électronique et la mise en œuvre de l’application e-conseil, l’amélioration du travail collaboratif des services de l’Etat s'est poursuivie.  2014 a vu la fin des travaux de développement et de mise en test d’un nouveau module applicatif, l’e-cabinet, qui permettra  la dématérialisation des flux transactionnels au niveau des Cabinets Ministériels et au plan de la communication entre les structures publiques ;
- Concernant le projet sectoriel e Education, les travaux se poursuivent. Après les universités de Cocody, d’Abobo et de Bouaké, déjà interconnectés,  équipées  de  solutions de télé-enseignement, et dotées d’une  couverture wifi, nous avons démarré l’équipement des nouvelles universités de Korhogo et de Daloa;
- Enseignement secondaire : plus de 200 établissements secondaires ont aujourd’hui une salle Multimédia

Dans les domaines de la santé,  le projet Pilote d’interconnexion des CSR de Rubino et Cechi, CSU d’Agboville et des CHU de Yopougon et de Treichville est achevé.

Pour ce qui est des e-services, l’année 2014 aura vu  la mise en œuvre, en collaboration avec le Ministère en charge  de la Fonction Publique, du portail dématérialisé des démarches administratives.  Ce portail permettra dans un premier temps l’accès à plus d’une centaine d’e-services informatifs. Le MPTIC place beaucoup d’espoir dans ce projet qui modifiera en profondeur la relation entre l’Administration Publique et nos citoyens.
La vraie satisfaction du MPTIC en 2014 vient des résultats tangibles qu'il a commencé à enregistrer dans la lutte contre la cybercriminalité.
Autre point de satisfaction: le développement du mpayment ou du mobile Banking et contribution à l’amélioration du taux de bancarisation.

Concernant le secteur postal et la société d’Etat la Poste de Côte d’Ivoire ;

D’une manière générale, en application du code postal, plusieurs textes normatifs ont été élaborés, qui définissent les éléments constitutifs du service universel et précisent les  normes de qualité de service qui feront l’objet de régulation dès cette année ;
Quant à la Société La Poste CI, le re équilibrage de son exploitation et de son bilan a commencé, avec  entre autres,  la prise en charge par l’Etat de certaines dettes anciennes (dettes fiscales, dettes mandats, dettes sociales, dettes résultant de fournitures de services extérieurs…) et le lancement de produits et services nouveaux (Courrier hybride, Commerce électronique, Poste Express ARAMEX, dont le lancement a eu lieu il y a quelques jours) ;

Comme prescrit par le Plan de redressement adopté par le Gouvernement, la Poste CI devra cette année 2015 procéder à la restructuration de ses effectifs, engager plus fortement la diversification de ses activités, et donner plus d’impulsion à l’animation de son réseau commercial.
En 2015,  une attention encore plus grande sera accordée  au secteur postal et à la société La Poste CI, l'objectif visé est de sortir définitivement du cycle des subventions d’Etat et d’équilibrer l’exploitation de la Poste CI et de relancer durablement cette activité. 

Au chapitre de la formation et du développement d’une expertise nationale en matière de TIC, il est à noter que la jeune Ecole, L’ESATIC, qui est à sa 3ème promotion, a fait d’importants progrès.  L’Esatic a su établir des partenariats utiles, qui ont permis à l’Ecole d’enrichir ses curricula et de disposer dans des conditions très favorables, d’équipements techniques et de laboratoires.  Les actions menées en 2014 rassurent sur les capacités de cette grande école à apporter à notre secteur, l’expertise et les capacités humaines dont il aura besoin dans les prochaines décennies pour son développement. Mentionnons également la récente reconnaissance internationale venue de l’UIT,  qui a attribué à l’ESATIC, le label de Centre d’Excellence pour l’Afrique en matière de Cybersécurité. 

Au niveau de nos relations internationales ;

L’activité  au plan international des deux secteurs que sont les Télécommunications/TIC et la Poste, a été à la fois  dense et fructueuse. 
La Côte d'Ivoire continue de jouer un rôle remarquable au niveau de l’UIT. Ainsi, en 2014, nous avons  enregistré :
- la confirmation des fonctions confiées à notre pays au sein du Comité de Radio Communication, à travers la re élection de notre compatriote KOFFI SIMON, collaborateur de  l’ARTCI ;
- la visite officielle du Secrétaire Général de l’UIT, monsieur HAMADOUM TOURE, qui a reçu à plusieurs reprises le ministère des PTIC à son siège de Genève ou à l’occasion d’évènements internationaux (à Bangkok/Thaïlande) à Dubaï (EAU) à Busan (Corée)...  

Pour ce qui est du secteur postal,  la Côte d'Ivoire a réussi son retour avec une entrée méritée  au Conseil d’administration de l’UPU. Ce qui est un grand honneur, et une voie  magistrale pour remettre notre pays en selle pour la tenue du congrès de 2020, après celui perdu de 2004.

Bruno Koné a tenu à saluer particulièrement toutes les initiatives privées qui en 2014,  ont donné une impulsion encore plus grande à la marche du secteur du digital; Sans que cette liste soit exhaustive, il a voulu saluer l’installation et le développement de la société ACTICALL dans l’activité de centre d’appels, l’installation de C-Discount en collaboration avec le groupe Bolloré, dans le commerce électronique, saluer le développement régulier de JUMIA dans cette même activité, saluer l’arrivée de YOOMEE dans l’internet haut débit, saluer l’installation à Abidjan du bureau régional  de la société GEMALTO, leader mondial de la sécurité numérique, saluer l’entrée de Maroc télécom au capital de MOOV CI, saluer les évènements internationaux que la Côte d'Ivoire a abrité en 2014, notamment l’Africa Web festival, qui a connu pour une première édition un véritable succès. Mais aussi féliciter les opérateurs Orange et MTN pour l’important soutien qu’ils apportent au projet d’équipement des établissements secondaires en salles multimédia, saluer la performance de l’année, le lancement de la tablette éducative QELASY, conçue en Côte d’Ivoire par Thierry Ndoufou.

Après ce bilan quelque peu flatteur, le ministre Bruno Koné a indiqué quelques points sur lesquels leurs efforts devront prioritairement porter en cette année 2015. Il s’agit notamment :
- Du projet de gouvernance électronique de l’Etat qui se poursuivra avec l’archivage électronique et l’amplification des projets sectoriels e-éducation, e-santé, e-finances, e-agriculture, etc. Le portail des démarches administratives devra être mis à la disposition des populations, de même que les premiers  e-services.

- d'achever  et mettre  en service les deux premières tranches du projet de construction du backbone national  en fibre optique, et engager la 3ème phase de 5000 KM ;

- la consolidation du marché de la téléphonie mobile, en vue d’offrir des services de meilleure qualité aux citoyens , tout en assurant le développement durable du secteur de la téléphonie.

- Le  projet « un citoyen, un ordinateur, une connexion internet » sera lancé dans les jours à venir.

- L’accessibilité à l’équipement terminal (informatique ou téléphonique) et la couverture du pays en réseaux de télécommunication figureront parmi les priorités du MPTIC en 2015 ; 
 
- Le plan de migration de l’IPV4 vers l’IPV6 adopté par le Gouvernement devra entrer en application, afin de faciliter l’évolution vers des adresses internet statiques,  ce qui permettra d’améliorer la sécurité dans notre  cyberespace ;

En 2015, le Ministère des Postes et des TIC continuera  d’œuvrer de manière déterminée à  l’amélioration de la qualité de service des réseaux de téléphonie mobile ;
Les chantiers d’aménagement de la Zone franche se poursuivront. Le ministre Bruno Koné s'est engagé au respect des délais d’exécution avec l'implication de la Direction du Vitib ;

En 2015, la Côte d’Ivoire sera au RDV de la TNT ; le ministre a souligné des travaux d'accélération étaient en cours malgré le retard.
      17 Juin 2015 – début tests
      Déc. 2015 - ouverture à plusieurs chaines
       Déc. 2016 - arrêt diffusion analogique.

Le ministre Bruno Koné a conclu par ces propos : '' Notre pays n’a pas d’autre choix que celui de développer l’usage des technologies de l’information et de la communication, de les vulgariser, de faire en sorte que la majorité de nos populations aient accès à ces technologies, les utilisent dans leurs processus de production, et dans leur vie de tous les jours.''

Alors que pensez-vous du bilan des actions du ministère de la Poste et des TIC de Côte d'Ivoire ?

Réactions :