jeudi 26 février 2015

Après sa 3G+ Tigo poursuit sa politique d'innovation : L'opérateur lance son service financier mobile « Tigo Cash »



Le deuxième opérateur de téléphonie mobile et d'internet du Sénégal a dévoilé sa toute nouvelle offre stratégique de service financier mobile « Tigo Cash ». Ce nouveau produit « phare » qui vient jouer sa partition pour combler le gap du taux faible de bancarisation de notre pays, va permettre selon les responsables de Tigo à ses usagers qui n'ont pas accès aux institutions financières, de bénéficier des services bancaires de base. Et pour cela, M. Yannick Bigot directeur de « Tigo Cash » a rassuré que ce service, répond à la dernière plateforme technologique et est un palier supplémentaire du nouveau Tigo qui continue ses investissements depuis le début de l'année 2013.


« Tigo Cash » vient alors matérialiser le « digital life style » (un mode de vie permettant d'accompagner tous les Sénégalais dans leur vie quotidienne avec des solutions numériques simples et innovantes), apporter l'outil internet dans le quotidien des Sénégalais.


En plus de faciliter un transfert et une réception rapide d'argent, le service est selon ses concepteurs, caractérisé par sa démarche simple, sûre et rapide qui aussi respecte les règlements bancaires de la Banque centrale. « Il est utilisable par tous les Sénégalais quel que soit leur opérateur », de l'avis toujours de ses dirigeants au Sénégal. Disponible sur toute l'étendue du territoire nationale avec près de 2000 points de ventes, « Tigo Cash » permet d'envoyer et de recevoir de l'argent depuis son porte-monnaie électronique, l'achat ou l'offre de crédit téléphonique et pour bientôt le paiement de biens et services.


Venu présider le lancement officiel du produit, leur directeur général, M. Diego Camberos a déclaré que « Tigo Cash » est la preuve du grand dynamisme et de l'innovation continue que l'opérateur apporte au Sénégal. « Il s'inscrit en droite ligne des ambitions des autorités sénégalaises accroître l'inclusion financière dans le pays », dira-t-il.


(Source : Le Dakarois, 25 février 2015)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1wiK4Xr

Réactions :