vendredi 20 février 2015

Après Abidjan, Vérone Mankou prévoit des boutiques VMK à Kinshasa, Douala et Dakar d'ici la fin 2015



La société congolaise VMK, fondée par l'entrepreneur congolais Vérone Mankou, spécialisée dans la fabrication de tablettes et smartphones, est lancée dans sa phase d'expansion en Afrique. Elle vient d'ouvrir sa première boutique en Abidjan en Côte d'Ivoire, dans la commune de Treichville. Cette boutique sera essentiellement consacrée à la vente des produits VMK. Sur le continent, c'est la deuxième boutique de l'entreprise, après celle de Brazzaville, ouverte en partenariat avec l'opérateur de téléphonie mobile MTN.


Dans ses plans d'expansion, Vérone Mankou a prévu d'ouvrir une boutique dans cinq pays d'Afrique centrale et de l'Ouest. Après Abidjan, devraient suivre Kinshasa en République démocratique du Congo, Douala au Cameroun et Dakar au Sénégal avant la fin 2015. « Mon ambition première est de réduire le fosse numérique en Afrique. Ces boutiques VMK seront installées pour rendre les nouvelles technologies accessibles au plus grand nombres de personnes que possible. Nous offrirons donc une sélection de produits de haute qualité », a souligné Vérone Mankou.


Depuis Elikia, le smartphone qui a fait sa renommée, Vérone Mankou a produit plusieurs autres appareils téléphoniques dont le prix varie entre 12 000 FCFA et 20 000 FCFA, afin de les rendre accessibles aux petites bourses. Ces équipements qui sont encore assemblés en Chine, devraient bientôt l'être en République du Congo. L'usine qui a requis un investissement de 2 millions de dollars devrait être basée à Mpila, près de Brazzaville. Sa production sera de 350 téléphones par mois.


(Source : Agence Ecofin, 20 janvier 2015)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1F2Yzn7

Réactions :