samedi 17 janvier 2015

Talk Show /Think Created DO - Abdoulaye Salam Madior Fall, PDG de Seneweb : « Pour réussir, il faut penser global »



Il n'est plus à présenter dans le monde du Web au Sénégal et en Afrique. Abdoulaye Salam Madior Fall, connu sous le nom de Salam est un développeur de solution de Web et Informaticien de formation.


Connu par sa simplicité, le patron du premier portail web en Afrique Francophone n'aime pas trop se dévoiler au grand public. Mais l'équipe de Socialnetlink.org a eu la chance de le croiser à la troisième Edition du Talk Show Think Created DO organisée par l'Agence EXP.


Salam revient dans cette interview sur les raisons qui l'ont motivées à mettre sur pied le site Seneweb.com et ce qu'il envisage de faire dans l'avenir dans le domaine du Web au Sénégal, en Afrique et dans le monde entier.


Socialnetlink : Qu'est-ce qui vous a inspiré pour mettre en place Seneweb au lieu d'une radio ou d'une chaîne de télévision par exemple au Sénégal ?


D'abord, cela est venu de ma formation. Ensuite, lorsque j'ai découvert le web, ce dernier est immédiatement devenu une passion pour moi, celle de créer des sites pour mes amis, les membres de ma famille. A l'époque (août 1999 quand il vivait aux Etats), j'avais remarqué qu'il n'y avait presque aucun site dynamique au Sénégal. Tous les sites étaient statiques. L'idée m'est alors venue de créer un site dynamique. Principalement, l'objectif était de pouvoir servir les Sénégalais de l'extérieur en leur offrant une tribune pour communiquer, rester en contact avec leur pays d'origine et avec d'autres Sénégalais dans le monde.


A combien s'élève, aujourd'hui, le nombre de visiteurs du site Seneweb.com ?


Pour l'heure, le nombre avoisine les ''800.000 visiteurs par jour. La majeure partie de ceux-ci viennent du Sénégal. Les visiteurs, au début après la création du site, étaient à l'extérieur.


Vous êtes bien connu au Sénégal dans le domaine du web, quel est votre petit secret qui vous a permis de mériter cette renommée ?


Pas d'autre secret que le travail, la persévérance mais aussi savoir s'adapter aux situations, vouloir innover et vraiment essayer d'aller de l'avant.


Que comptez-vous, dans l'avenir, faire dans le domaine du Web au Sénégal ?


Il faut commencer à penser global maintenant. La plupart des entrepreneurs sénégalais du web pensent un peu trop local. Mais je trouve qu'il faut penser maintenant global. Je pense qu'il faut maintenant se lancer dans les sites qui vont toucher presque le monde entier. Les opportunités n'y manquent pas.


(Source : Social Net Link, 16 janvier 2015)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1udkFTK

Réactions :