samedi 31 janvier 2015

Protection des donnees à caractére personnel : 43 plaintes à l'étude



Toute information relative à une personne physique identifiée ou identifiable directement ou indirectement, par référence à un numéro d'identification ou à un ou plusieurs éléments, propres à son identité physique, physiologique, génétique, culturelle, sociale ou économique se doit d'être protégée.


Mais la Commission de protection des données à caractère personnel (Cdp), instituée par la loi n°2008-12 du 25 janvier 2008 est méconnue des citoyens.


Les données à caractère personnel font souvent l'objet de violation délibérée des esprits malveillants, à usage nuisible. Pour les contrecarrer, voire amoindrir les accointances, le Sénégal a mis sur pied une autorité administrative indépendante (Aai) instituée par la loi n°2008-12 du 25 janvier 2008 portant sur la Protection des données à caractère personnel.


Pour la matérialisation cette loi, la Commission de protection des données à caractère personnel (Cdp) a été mis en place. En cette Journée internationale de la protection des données à caractère personnel, célébrée hier mercredi, coïncidant à un an d'exercice de la structure, l'Aai fait état de quelques 43 plaintes reçues en étude, accusant entre autres opérateurs téléphoniques, vidéosurveillance dans les entreprises, internet, réseaux sociaux...


Ainsi Mouhamadou Lô, le président de la Cdp, a déclare : « nous avons reçu quelques 43 plaintes qui font office de malversation à des fins de chantage, par exemple l'installation des caméras dans les sociétés, le piratage des réseaux sociaux... ».


Il poursuit : « aujourd'hui, nous appelons tous les citoyens désirant se faire justice de se rapprocher de la structure aux fins que leurs revendications soient prise en compte avec toute diligence requise », a-t-il indiqué.


Lui emboitant le pas, Yaye Fatou Camara, responsable des Affaires juridiques et contentieux à la Cdp, révèle que « le plus grand nombre des plaintes que nous recevons vient des réseaux sociaux comme facebook, twitter, youtube, myspace, flickr, linked in, Daily motion... ».


« En ce jour dédié à la protection des données à caractère personnel, nous saisissons l'occasion pour organiser une journée portes ouvertes afin d'échanger, de sensibiliser les usagers aux méfaits des réseaux sociaux mais aussi les dispositions à prendre pour se prémunir des éventualités », a-t-elle indiqué.


Jean Pierre Malou


(Source : Sud Quotidien, 29 janvier 2015)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1DrmUCw

Réactions :