samedi 31 janvier 2015

Protection de Données personnelles : Plus de 100 dossiers sur la table de la CDP



260 dossiers en une année. Tel est le nombre de dossiers reçus par la Commission des données personnelles entre 2014 et cette année. Ce chiffre a été donné, hier , par son Président lors de la table-ronde sur les sept ans de la loi n°2008-12 du 25 janvier 2008 portant sur les données à caractère personnel à l'occasion de la journée internationale de la protection des données personnelles.


« Rien que pour 2014, la CDP a reçu 260 dossiers dont 91 déclarations, 74 demandes d'autorisation en bonne et due forme, 32 demandes d'avis et 43 pliantes », a précisé Mouhamadou Lô dans son mot de bienvenue. Cela prouve, selon le président de la commission, que la protection des données personnelles se matérialise aujourd'hui au Sénégal. Avant de préciser les natures des dossiers. « Les dossiers portent, d'après Mouhamadou Lô, sur le système de vidéosurveillance, le fichier du personnel, les bases de données des clients, le contrôle d'accès par badge, le jeu prospection publicité, la collecte des données via les sites web, les plateformes SMS ».


Sur la protection des données liées à la vidéosurveillance, le respect de la législation est de mise. « « C'est une obligation. Il faut que la personne qui décide de mettre le processus de vidéosurveillance respecte la législation. La première préoccupation est de faire la déclaration devant la CDP », a conseillé le président de la CDP.


La Commission des données personnelles a été instituée par la loi n°2008-12 janvier 2008 sur les données à caractère personnel. Cependant, elle n'a commencé pleinement à travailler qu'en décembre 2013. Elle est composée de onze membres. Ils sont choisis en fonction de leurs compétences à la Présidence de la République, l'Assemblée nationale, la Cour suprême, au Patronat, à l'Ordre des Organisations de défense des droits de l'homme, l'Agence de l'Informatique de l'Etat (ADIE) et à la Primature.


(Source : Social Net Link, 29 janvier 2015)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1CMbgUs

Réactions :