mardi 20 janvier 2015

Piratage du site de l'Adie : doute sur les compétences de Cheikh Bakhoum



Retour sur le piratage surprise du site de l'Agence de l'informatique de l'Etat (Adie). Pour dire que, depuis cette affaire, les langues claquent dangereusement contre Cheikh Bakhoum, le remplaçant de Khassimou Wone. Parce que, le premier acte posé par le nouveau boss du service de l'informatique de l'Etat a été de remettre en selle le Directeur administratif et financier (Daf) ainsi que le Directeur de l'exploitation que son prédécesseur avait écarté.


Chose bizarre : Le deuxième était en poste lorsque l'Autorité de régulation des marchés publics (Armp) sortait un rapport « meurtrier » contre l'Adie. Mais ce n'est sans doute pas le grave.


Des sources de Libération renseignent que Cheikh Bakhoum multiplie les recrutements. Les plus commentés sont sans doute ceux d'un Rwandais et d'un Togolais, ce qu'interdit formellement la législation sénégalaise.


Et nous ne vous parlons pas des proches de gros calibres du régime qui « travaillent » à l'Artp. Où les mauvaises langues disent que le seul bilan réalisé par le directeur général de l'Adie, à côté de ses nombreux déplacements à l'étranger, c'est d'avoir...retapé son bureau.


(Source : Dakar Actu, 20 janvier 2015)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1Eni61I

Réactions :