mardi 13 janvier 2015

Maroc Telecom contraint de revoir les modalités de dégroupage de la boucle et sous boucle locale de fibre optique



Après avoir contraint et obtenu de l'opérateur historique des télécommunications, Maroc Telecom, les modalités techniques et tarifaires de gros pour le partage de son infrastructure de fibre optique, l'Agence nationale de régulation des télécommunications (Anrt) vient de prendre une nouvelle décision qui le contraint cette fois à fixer les modalités techniques et tarifaires pour la boucle et sous-boucle locale de fibre optique. Ces offres sont attendues jusqu'au 20 janvier 2014.


Dans sa décision, l'Anrt explique que « l'offre de gros d'accès à la boucle et sous boucle locale d'IAM doit intégrer toutes les demandes d'amendements et d'améliorations formulées » par le régulateur télécom tout au long de ces échanges avec Maroc Telecom durant 2014. L'Anrt explique que « le dégroupage de la boucle locale et/ou sous boucle locale correspond à un processus qui permet aux opérateurs concurrents d'accéder aux lignes téléphoniques en cuivre de l'opérateur détenant une boucle locale, en louant auprès dudit opérateur, tout ou partie d'une ligne téléphonique et proposer ainsi ses propres services à ses clients ».


L'offre qui sera faite à Méditel et Inwi par Maroc Telecom, sera soumise par l'Arnt à une expertise externe pour la validation des niveaux tarifaires fixés. Cette offre, si elle est acceptée, sera à nouveau retransmise à l'opérateur historique qui devra alors la communiquer et l'appliquer.


(Source : Agence Ecofin, 13 janvier 2015)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1AN7NCZ

Réactions :