mercredi 28 janvier 2015

Eutelsat : met en garde les Etats africains



Par la voie de son PDG Michel de Rosen, Eutelsat a mis en garde les Etats africains contre les risques que ferait courir une nouvelle redistribution des ressources nécessaires aux communications en bande C en faveur des opérateurs de téléphonie mobile sur leur continent.


Les délégués des pays africains étaient réunis au Nigéria pour une réunion organisée par l'Union Africaine des télécommunications afin de préparer la Conférence mondiale des radiocommunications prévue du 2 au 27 novembre 2015 à Genève.


Au cours de cette réunion, les Etats africains définiront leur position sur l'accès à la bande C, actuellement allouée aux opérateurs satellitaires et dont les opérateurs de téléphone mobile réclament l'attribution.


Michel de Rosen a rappelé que la bande C était utilisée actuellement pour des usages vitaux, qu'il s'agisse du contrôle aérien, de la mise en place de communications en cas de catastrophe naturelle, de l'utilisation de réseaux de communication par les administrations ou les entreprises, de la diffusion de la télévision et de l'accès à internet pour les populations éloignées des centres urbains.


L'attribution de la bande C à d'autres opérateurs que les opérateurs de satellite 'ne représente pas un élargissement de l'exploitation de la bande par de nouveaux services. Elle représente la fin d'un service, sans aucune garantie que de nouveaux services de téléphonie mobile seront mis en place sur cette bande. C'est une logique perdant - perdant, exactement opposée aux objectifs prétendument visés', a-t-il déclaré.


(Source : Le Figaro, 28 janvier 2015)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1HdePaE

Réactions :