jeudi 1 janvier 2015

Batik n° 185 Décembre 2014



Bulletin sur l'actualité des technologies de l'information et de la communication




Sommaire


Éditorial



Actualités



Politique



Infrastructures et services



Projets



Rendez-vous



Editorial



2014 : un bon cru pour OSIRIS



Il est toujours difficile, voire quelque peu prétentieux, de s'essayer à faire le bilan de l'année écoulée alors que l'on ne dispose pas encore du recul nécessaire pour éviter de se laisser abuser par le prisme déformant de l'actualité. Malgré tout, les bilans et autres rétrospectives faisant partie des traditions, nous sacrifions à l'exercice tout en étant conscient que ce que nous jugeons important aujourd'hui disparaîtra peut-être des mémoires tandis que ce que nous aurons négligé s'avérera comme autant de faits majeurs. L'année a démarré sous les auspices du passage de l'analogique au numérique avec le lancement, sur fond de polémique, d'un appel d'offres du Comité national de pilotage de la transition de l'analogique vers le numérique (CONTAN) portant sur le volet télévision numérique terrestre (TNT), le déploiement d'un réseau en fibre optique et la mise en œuvre d'un réseau LTE 4G. Après l'attribution des deux premiers lots, les débats sur la transition vers le numérique ont malheureusement cessé alors que le plus important reste devant nous à savoir comment tirer le meilleur profit des opportunités offertes par cette mutation. Parmi les innovations à saluer, figure le lancement de l'Université virtuelle du Sénégal (UVS) qui, même si elle a rencontré quelques difficultés lors de son démarrage, offre de fabuleuses perspectives en matière de formation et de renforcement de capacités pour une grande diversité de publics. Il faut également saluer le démarrage des activités de la Commission de protection des données personnelles (CDP) qui a réussi, en quelques mois, à prendre la place qui lui revient dans notre pays qui évolue désormais de plain-pied, pour le meilleur comme pour le pire, dans la société de l'information comme en témoigne l'émergence d'une criminalité 2.0 ciblant les individus comme les organisations avec notamment la multiplication d'activités criminelles en tous genres visant les opérateurs de télécommunications en utilisant des moyens de plus en plus sophistiqués. La presse en ligne, qui occupe une place de plus en plus importante dans le paysage médiatique sénégalais, du fait notamment de l'amplification de l'audience que lui apportent les réseaux sociaux, a souvent été mise sur la sellette du fait des dérives observées dans les forums de discussion en ligne et il urge de la réguler pour ne pas la fragiliser. Autre indicateur des progrès enregistrés sur la voie de la société de l'information, le développement spectaculaire du commerce électronique avec l'arrivée au Sénégal de plateformes internationales telles que Jumia, Kaymu, Carmudi, Cdiscount, Jovago, etc. Ce mouvement s'appuie sur la croissance de la téléphonie mobile, dont le taux de pénétration a dépassé le seuil symbolique des 100%, qui se prépare au déploiement de la 4G après les tests menés par Orange et Tigo. De même, le taux de pénétration des services Internet, longtemps à la traîne, a dépassé le seuil des 50%, grâce aux progrès de l'Internet mobile. Ces signaux prometteurs s'inscrivent cependant dans un environnement qui continue d'être marqué du sceau de l'instabilité institutionnelle avec la nomination d'un nouveau ministre des postes et télécommunications, le rattachement de la communication au ministère de la Culture, la disparition de l'éphémère, bien que pertinente, Direction générale à l'économie numérique, la nomination d'un nouveau Directeur général de l'Agence de l'Informatique de l'État (ADIE) qui quitte la tutelle de la Présidence de la république pour celle du ministère de la Promotion des investissements, des partenariats et du développement des téléservices de l'État et la nomination d'un nouveau Directeur général de l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP ), le 7ème en treize années d'existence. L'année s'est cependant terminée sur une note de fête pour l'écosystème national des TIC avec l'organisation de la première édition des Jambar Tech Awards par l'incubateur CTIC Dakar qui a notamment désigné Olivier Sagna, Secrétaire général d'OSIRIS, comme « Personnalité TIC de l'année ». Cette initiative du CTIC Dakar est à saluer car, malgré quelques impairs, elle a permis à la grande majorité des acteurs de TIC de se retrouver autour d'un événement fédérateur qui faisait jusqu'alors défaut au secteur. L'année écoulée, où Batik a fêté son 15ème anniversaire et où la consultation du site web d'OSIRIS a progressé de près de 130%, entre janvier et décembre, passant de plus de 31 000 à plus de 72 000 visiteurs par mois aura donc été un bon cru pour OSIRIS. Bonne et heureuse année 2015, à tous et à toutes, dewenetti !



Alex Corenthin

Secrétaire aux relations internationales



Actualités



L'ADL offre du matériel informatique à quinze collectivités locales de Foundiougne



L'Agence de développement local (ADL) a offert du matériel informatique d'une valeur de 113 millions de francs CFA à quinze (15) collectivités locales de Foundiougne, dans la région de Fatick pour permettre la formation à distance des élus locaux. Cet équipement offert par l'ADL entre dans le cadre de son Programme d'amélioration de la gouvernance et du développement des territoires et est destiné à la mise en place de classes numériques dans les collectivités pour permettre aux élus de bénéficier sur place de formations à distance. Chacune de ces collectivités bénéficiaires a reçu quinze (15) ordinateurs fixes, un ordinateur portable, un tableau blanc interactif, un écran de projection et du matériel de sonorisation, soit un appui d'une valeur de 7,5 millions de FCFA.



Agence de développement local : http://www.adl.sn/


Lancement d'un programme d'installation de stations solaires pour la recharge de portables



Le 22 décembre 2014, le Fonds de développement du service universel des télécommunications (FDSUT) a procédé au lancement d'un programme d'installation de stations solaires pour la recharge des téléphones portables. Cette cérémonie s'est déroulée à Thiandène, village situé dans la commune de Ndiaganiao (région de Thiès) qui compte 38 villages dont un seul, Both Escale est raccordé au réseau de la Sénégalaise de l'électricité (SENELEC). Le programme vise à soulager les populations rurales qui, très souvent, éprouvent beaucoup de difficultés, car devant parcourir plusieurs kilomètres pour recharger leurs téléphones portables. Quelque trente villages sont prévus pour la phase pilote de cette année, pour un montant de trente millions de FCFA. A cela s'ajouteront 200 villages par an, de 2015 à 2017, à raison de 170 millions de FCFA par an, soit un coût global de 545 millions de FCFA. Dans chaque localité, il sera installé un système solaire permettant la recharge simultanée d'au moins 20 téléphones portables via des prises électriques classiques de 220 volts et l'alimentation d'une lampe à économie d'énergie. Le dispositif sera composé d'un panneau solaire de 100 watts au moins, de batteries rechargeables de plus de 150 watts AH/12V et d'autres accessoires.



ARTP : http://www.artp.sn/


Première édition des Jambar Tech Awarsds organisés par l'incubateur CTIC Dakar



C'est le 20 décembre 2014 que s'est déroulée la soirée de gala de la première édition des Jambar Tech Awarsds organisés par l'incubateur CTIC Dakar à l'occasion de laquelle des prix ont été décernés à des acteurs de l'écosystème des technologies de l'information et de la communication (TIC) du Sénégal. Après avoir nominé des individus, des application et des entreprises, le CTIC Dakar a organisé un vote en ligne qui a recueillis plus de 5000 voix et qui a permis de désigner trois (3) finalistes dans douze (12) catégories qui ont été départagés par différents jurys. Au final, le processus a couronné les acteurs suivants :

  • Meilleure entreprise TIC : Chaka Computer

  • Meilleure entreprise RSE/promotion du secteur TIC : Orange SONATEL

  • Meilleur entrepreneur Social : Chérif Ndiaye (Écoles au Sénégal )

  • Meilleur blogueur /meilleur contenu TIC : Basile Niane

  • Meilleure application mobile : Sen News

  • Meilleure entreprise/produit des téléservices : Orange Money

  • Personnalité TIC de l'année : Olivier Sagna (OSIRIS)

  • Meilleure entreprise de développement logiciel : 2SI

  • Meilleure structure d'enseignement supérieur : École supérieure polytechnique (ESP)

  • Meilleure plateforme de e-commerce : Diayma

  • Meilleure entreprise de services web, stratégie digitale : Nelam services

  • Meilleure startup TIC : By Filling



    CTIC Dakar : http://ift.tt/1a9Ily5



Security Day s'est déroulé à Dakar les 18, 19 et 20 décembre 2014



Security Day, symposium annuel sur la sécurité informatique en Afrique, s'est déroulé les 18, 19 et 20 décembre 2014 à Dakar (Sénégal). Il a rassemblé de grandes entreprises mondiales de sécurité et proposer des conférences techniques, organisationnelles et juridiques sur la sécurité des systèmes d'information et permis d'échanger entre spécialistes sur les problématiques de sécurité de l'information et les bonnes pratiques à travers des tables rondes et des ateliers. Organisé par Kubuk Consulting et Security Day, ce salon avait pour objectifs essentiels de créer un cadre favorable pour que les entreprises, le pouvoir public, les experts évoluant dans le domaine de la sécurité en général et des technologies de l'information et de la communication (TIC) en particulier viennent partager leurs expériences, et participent à la sensibilisation des acteurs évoluant dans les TIC sur la sécurité informatique en vue d'informer et de protéger les populations africaines des inconvénients des TIC.



Security Day : http://ift.tt/1x9mUGR


Orange et Tigo s'unissent pour appuyer la lutte contre le virus Ebola



Le 16 décembre 2014, Orange et Tigo ont lancé une campagne de collecte des dons auprès de leurs clients à travers des Sms, afin de contribuer au financement du déploiement de personnels de Santé vers les pays touchés par le virus Ebola. Les clients de ses deux opérateurs qui souhaitent faire un don doivent envoyer le message « stop Ebola » par SMS au numéro 1919. Cette opération qui utilise une plateforme SMS, mise en place par les deux opérateurs, dédiée à la collecte des fonds destinés à combattre Ebola répond à l'initiative de l'Union Africaine (UA), dénommée « Africa Against Ebola ».


UBA Sénégal se distingue au Challenge de la performance monétique du GIM-UEMOA



Le 14 décembre 2014, à l'occasion du Challenge de la performance monétique organisé par le Groupement d'intérêt monétique de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (GIM-UEMOA), cinq (5) banques, à savoir UBA Sénégal, la Caisse d'épargne de Côte d'Ivoire, la Banque Malienne de Solidarité, la Banque Atlantique de Côte d'Ivoire et la Société générale des banques du Sénégal, ont été choisies parmi un groupe de dix (10) banques pour la qualité de leurs projets de carte monétique visant à favoriser l'inclusion financière dans leurs pays respectifs. La banque Uba Sénégal, en partenariat avec la société Numhérit et la société de transfert d'argent Joni-Joni, a été citée en premier pour sa solution monétique qui permet de faire des transferts cash vers d'autres cartes et vice-versa.



GIM-UEMOA : http://ift.tt/1tgkSAT


Près de 250 hôtels de Dakar et de Saly présents sur Jovago



Soutenu notamment par de grands acteurs de la communication et de l'internet comme MTN et Millicom, la plateforme de réservation d'hôtels Jovago, présente au Sénégal depuis quelques mois, compte d'ores et déjà dans sa base de données près de 250 hôtels de Dakar et de Saly.



Jovago : http://www.jovago.sn/


Arts numériques : Dakar, nouveau membre du Réseau des villes créatives de l'UNESCO



A l'issue d'un processus d'évaluation engagé depuis mars 2014 pour départager 50 candidatures venant du monde entier, l'UNESCOo a désigné la ville de Dakar comme nouveau membre du Réseau des villes créatives de l'UNESCO, dans la catégorie des arts numériques. Dakar est l'une des trois villes africaines membres de ce réseau qui regroupe actuellement 69 villes qui se sont engagées à collaborer et à développer des partenariats pour promouvoir la créativité et les industries culturelles, à partager leurs bonnes pratiques, à renforcer la participation à la vie culturelle et à intégrer la culture dans les plans de développement économiques et sociaux. Le Réseau couvre sept domaines thématiques : l'artisanat et les arts populaires, les arts numériques, le design, le cinéma, la gastronomie, la littérature et la musique. Il a pour vocation de favoriser la coopération internationale et d'encourager le partage d'expériences et de ressources pour promouvoir le développement local à travers la culture et la créativité.



Ville de Dakar : http://ift.tt/1eDX845


L'ANSD recourt à la téléphonie mobile pour collecter des données socio-économiques



Le 5 décembre 2014, l'Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) a lancé une étude sur les conditions de vie des populations qui présente l'originalité de s'appuyer sur la téléphonie mobile. Ce projet, dénommé « A l'écoute du Sénégal » et réalisé en partenariat avec la Banque mondiale, consiste à collecter des données socio-économiques à partir de téléphones mobiles remis à un échantillon comportant 1 500 ménages à raison de 600 ménages dans la zone urbaine de Dakar, 450 dans les autres centres urbains et 450 dans les zones rurales du Sénégal. L'étude permettra de dérouler une enquête de base selon la méthode classique, puis à mettre en place un centre d'appel qui sera utilisé pour la collecte de données par téléphone mobile portant sur des thématiques socio-économiques changeantes comme l'alimentation et la sécurité alimentaire, la cohésion sociale, l'eau, l'assainissement et l'hygiène, l'éducation, l'électricité, l'emploi, la gouvernance, l'inclusion financière ainsi que la migration avec une fréquence mensuelle pendant une durée de 24 mois. Le Sénégal est le cinquième pays à expérimenter cette méthode innovante d'enquête après le Malawi, Madagascar, la Tanzanie et le Togo.



ANSD : http://www.ansd.sn/

Politique



Le Ministre de la Culture veut que la culture africaine représente 90% des programmes télés



Le 22 décembre 2014, le Ministre de la Culture et de la Communication du Sénégal, Mbagnick Ndiaye, a déclaré qu'il comptait rencontrer les responsables des télévisions, pour les amener à revoir leur programmes culturels et faire en sorte que la culture africaine représente 90% du contenu des programmes diffusés par les télévisions sénégalaises.

Infrastructures et services



L'ARTP a déployé un dispositif de surveillance à l'occasion du Magal de Touba



A l'occasion du Magal de Touba, célébré le 11 décembre 2014, l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) a mis en place d'un dispositif de veille et de contrôle équipés de véhicules et d'outils techniques de vérification durant trois jours à Touba et environs afin de s'assurer de la qualité des services offerts par les opérateurs et de palier éventuellement aux désagréments constatés en alertant les opérateur concernés pour qu'ils apportent des solutions adaptées. Un numéro vert (800 200 200), destiné aux utilisateurs clients des opérateurs de télécommunications, avait également été mis en place afin de leur permettre de saisir l'ARTP, en cas de dysfonctionnements ou de perturbations sur les réseaux de la téléphonie mobile.



ARTP : http://www.artp.sn/


La SONATEL a mis en service 255 BTS pour les besoins du Magal de Touba



Pour les besoins de la 120ème édition du Magal de Touba, commémorant le départ en exil au Gabon de Cheikh Ahmadou Bamba, la SONATEL a mis en service 255 stations de téléphonie mobile ou antennes BTS réparties sur 104 sites à Touba et alentours dont 64 relais 3G+. Le réseau mis en place en 2014 possède une capacité de 165 120 communications simultanées, soit une hausse de 35% par rapport à la dernière édition.



SONATEL : http://www.sonatel.sn/


Tigo expérimente à son tour la 4G



Tigo, qui rappelons le avait ouvert son réseau 3G en décembre 2013, s'est lancé à son tour dans l'expérimentation de la 4G. En phase pilote, du 3 décembre au 31 décembre 2014, ce service a été expérimenté dans les zones de Yoff, Almadies, Fann Résidence, Université, Dakar-Plateau, Centre international de conférence Abdou Diouf de Diamniadio ainsi que Touba durant le dernier Magal.



Tigo : http://www.tigo.sn/

Projets



La portabilité des numéros devrait être effective au premier trimestre 2015



Le 17 décembre 2014, en marge de l'ouverture de la deuxième édition du forum national d'échanges sur le développement des Services à valeur ajoutée, le Directeur général de l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), Abdou Karim Sall, a annoncé que la portabilité des numéros de téléphones mobiles sera effective au Sénégal dans un délai maximal de deux mois.



ARTP : http://www.artp.sn/


L'État compte créer un parc numérique à Diamniadio



Le 16 décembre 2014, lors de la restitution de l'étude de faisabilité de la ville numérique au Sénégal fiancé par la Banque africaine de développement (BAD), Yaya Abdoul Kane, Ministre des Postes et des Télécommunications a annoncé que la somme de 60 milliards de FCFA serait nécessaire pour la mise en place du parc numérique de Diamniadio. Le financement du projet sera assuré par la BAD pour un montant de 50 milliards tandis que la somme de 10 milliards de FCFA restante sera complétée par l'État du Sénégal. A travers ce projet, première phase du concept des villes numériques, il est attendu la création d'une plateforme avec des infrastructures et services incluant des immeubles de bureaux, des infrastructures, des guichets uniques et des quartiers résidentiels. La durée du projet est de cinq (5) ans et le démarrage des travaux est attendu en 2016. Le parc des technologies numériques de Diamniadio sera aménagé sur un site de 25 hectares. Après Diamniadio, le projet sera étendu à Diass et Sébikotane mais se projette à long terme, d'atteindre les villes de St-Louis et de Ziguinchor. L'objectif du projet des villes numériques est de faire du Sénégal un hub régional pour attirer les investisseurs privés mais également renforcer la compétitivité des villes sénégalaises et de faire du Sénégal un des premiers pays de la sous région et parmi les cinq (5) grandes destinations numériques de l'Afrique après, l'Afrique du Sud, l'Égypte et l'Île Maurice.


Projet d'introduction d'une carte à puce contenant la carte d'identité et la carte d'électeur



Le 4 décembre 2014, lors de la présentation de son budget devant l'Assemblée nationale, Abdoulaye Daouda Diallo, le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité publique, a déclaré que l'État sénégalais envisageait la mise en place, courant 2015, d'un système de production de cartes à puce contenant à la fois les données relatives à la carte nationale d'identité et à la carte d'électeur. A terme, cette carte unique pourrait également contenir les informations relatives au permis de conduire. Dans cette perspective, le ministre de l'Intérieur a annoncé le non renouvellement du contrat avec la maison qui produisait les cartes nationales d'identité depuis l'adoption de la loi n° 2005-28 du 6 septembre 2005 instituant la carte nationale d'identité numérisée. Ce projet a été annoncé pratiquement au même moment où la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) annonçait de son côté le lancement d'une carte d'identité biométrique, qui devrait être prête dès 2016, pour faciliter la circulation entre ses quinze (15) états membres.

Rendez-vous



3ème réunion régionale africaine de préparation de la CMR-2015



La troisième réunion régionale africaine de préparation de la Conférence mondiale des radiocommunications (CMR-2015) se déroulera du 26 au 30 janvier 2015 à Abuja (Nigeria).



UAT : http://www.atu-uat.org/








via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1zBLYmT

Réactions :